Web-ntic MOE MOA

Du concept au projet informatique - De la maîtrise d’oeuvre à la maîtrise d’ouvrage

Web-ntic > Emploi > Comment rebondir après une rupture

Comment rebondir après une rupture

jeudi 7 mai 2009, par km

Dans l’article expliquant comment se mettre en situation d’évolution, nous avons vu la première partie de la boucle évolution rupture en disant qu’une évolution de carrière nécessitait qu’il existe, en amont, une rupture, un changement. Dés lors l’évolution suivait.

Voyons maintenant cette seconde partie de la boucle où, suite à une rupture, l’évolution est une suite logique.

Rupture Evolution
La boucle Evolution nécessite une rupture

Distinguons cependant deux cas correspondant à deux situations différentes de rupture : la rupture provoquée et la rupture subie.

La rupture provoquée

C’est le cas décrit précédemment. Afin de se mettre en situation d’évolution, le candidat introduit une notion de rupture dans son environnement de travail.
Maîtrisant cette nouvelle donnée, il a tout les atouts pour bénéficier des fruits de ce changement, alors que le reste de l’organisation doit s’adapter au nouveau contexte sans en connaître les enjeux.
Nous avions ainsi vu que la formation était un des ressorts à la main du candidat.
Si cette rupture est maîtrisée, il en va tout autrement de la rupture subie.

La rupture subie

Dans ce cas, le candidat voit l’environnement de travail se modifier et il n’a pas beaucoup de point de levier pour maitriser ce changement.

C’est le cas typique de la rupture du contrat de travail, du changement d’affectation ou d’équipe.

Dans le cadre du licenciement, la rupture du contrat de travail est à l’initiative de l’employeur, le candidat dispose de droits certes, mais il subit une situation.

Il est indéniable que l’intérêt du candidat est de transformer cette rupture en évolution et celui-ci veillera à ce que le changement apporte des éléments positifs.
L’idée est bien de rebondir, profiter de la période de préavis pour utiliser ses droits au DIF et demander à son employeur une formation, il est ainsi important de considérer la période de chômage qui arrive comme une renaissance et une opportunité permettant éventuellement de changer le domaine d’exercice de ces compétences afin de profiter positivement de la nouvelle situation.

Le candidat doit pour cela se projeter dans l’avenir et se fixer des objectifs. Les objectifs doivent être précis dans le temps, atteignables et constituer pour le candidats des réussites.

Que la rupture soit volontaire, ou bien subie du type entretien préalable et licenciement, il y a derrière chaque changement de situation une situation d’évolution. Lorsque la rupture n’est pas maîtrisée, le sujet doit positiver la nouvelle situation et rebondir vers une évolution.