Projet Webmaster • 
Gestion de projets web ntic

Du concept au projet informatique - De la maîtrise d’oeuvre à la maîtrise d’ouvrage

Web-ntic MOE MOA > Tests et recette > Comment tester une application avec un jeu d’essai

Comment tester une application avec un jeu d’essai

jeudi 21 mai 2015, par km

Tester une application ne consiste pas à seulement vérifier que la donnée en entrée donne le résultat attendu en sortie. Le jeu d’essai doit être complet et permettre de tester au delà des cas de tests qui marchent.

Si il suffisait de mettre une donnée en entrée d’une application et de vérifier sa valeur en sortie, les tests seraient rapides, simples et certainement faux.
Des tests sur une application peuvent être faits avec des tests qui fonctionnement et donnent un résultat positif. Ces tests peuvent être avantageusement complétés avec des tests qui ne fonctionnent pas et donnent un résultat négatif.

Les tests positifs

C’est l’ensemble des cas de tests permettant de vérifier que la règle de gestion est respectée correctement.
Exemple : La carte de paiement a un plafond, je saisi un montant sous le plafond autorisé, le paiement passe correctement, la carte est bien débitée du seul montant.

Les tests négatifs

C’est l’ensemble des cas de test permettant de vérifier que la règle de gestion est respectée correctement, y compris dans les valeurs non autorisées.
La carte de paiement a un montant autorisé, je saisi un montant au delà du plafond, le système rejette la transaction, la carte n’est ni débitée, ni créditée.
La carte attend un montant positif, un montant négatif ne peut être saisi.

Les tests validant la correction de bug.
Supposons deux versions de logiciel, la version A contient des anomalies, la version B apporte des corrections à ces anomalies.

Ce sont des tests avec des données qui donnent un résultat faux avec la version A du logiciel. Avec la version B corrigeant la version A, les jeu de test positif et négatif donnent désormais des résultats attendus.
Il y a dans ces exemples quatre test qui sont jouées. Les tests positifs et négatifs initiaux sur la version A, ces mêmes test rejoués sur la version B.
Un test trop rapide avec uniquement le jeu de test positif ne permettrait pas de voir que le test négatifs n’est pas ou plus couvert.

Avons nous fait le tour de notre application pour autant ? Et le reste de l’application ?

Les test validant la non régression

Après les tests sur la version B corrigée, il convient de faire le tour de l’application et d vérifier que le module de la version B n’est pas entrainé de dysfonctionnements, de régression dans les autres modules qui constituent l’application.
Des tests de régression peuvent ainsi être menés.




Partagez cette page



Répondre à cet article et accéder au Forum Comment tester une application avec un jeu d’essai

Imprimer Comment tester une application avec un jeu d’essai