Web-ntic MOE MOA

Du concept au projet informatique - De la maîtrise d’oeuvre à la maîtrise d’ouvrage

Web-ntic > Ingénierie > Intégration de progiciel et système d’information

Intégration de progiciel et système d’information

dimanche 28 mars 2004, par km

L’intégration d’un progiciel ne se limite pas à l’installation d’un ensemble de programmes et à leurs tests, mais doit comprendre les étapes permettant de fondre le progiciel dans le S.I., autant du coté applicatif que du coté des utilisateurs.

Selon un canevas d’intégration, ces étapes pourraient être :

Phase de conception

Cette phase est en charge de la maîtrise d’ouvrage.

Analyse de l’existant

Il s’agit de réaliser une cartographie du système actuel, pour le découper en fonctionnalités afin de comprendre ce qu’il fait. Quelles sont ses entrées et sorties.
De cette analyse de l’existant, il doit être possible de réaliser un découpage des nouvelles fonctionnalités en ateliers

Analyse des écarts

Dans chaque atelier précédemment défini, cette phase doit permettre en relation avec l’éditeur du progiciel de déterminer quelles sont les fonctionnalités non prises en compte, et qu’il faudrait implémenter par des nouveaux développements, nouveaux paramétrages ou nouvelles adaptations. Cette analyse est formalisée par un document : Fiche d’écart fonctionnel

Analyse des besoins

Il s’agit à partir de l’analyse des écarts de formaliser ce que doit faire le progiciel pour intégrer les fonctionnalités non prises en compte, pour fonctionner à l’identique du système actuel. De cette analyse, les cahiers des charges peuvent être conçus (livrable).

Phase de réalisation

Prise en charge par la MOE :

Développements spécifiques

Depuis les cahiers des charges, les documents de conception fonctionnelle et détaillée sont rédigés pour permettre la réalisation.

Tests unitaires

Les développements sont testés unitairement ainsi qu’en tests de chaîne.

Phase de déploiement et de tests

Mise en place du paramétrage

C’est installer le nouveau paramétrage sur le futur système

Tests fonctionnels

Réalisé par la MOA, les tests d’homologation doivent permettre de comparer le fonctionnement du progiciel avec le fonctionnement prévu dans le cahier des charges. Les tests peuvent être gérés au niveau des règles de gestion, avec ou sans automate de tests, selon une méthodologie de recette : voir Recette utilisateur un metier

Tests d’intégration

Réalisé également par la MOA, il s’agira de tester le comportement du progiciel dans le fonctionnement normal du SI, et notamment au regard des interfaces échangées entre les systèmes.

Gestion du changement

Il s’agit de communiquer avec les utilisateurs sur les changements qui vont intervenir sur leur mode de fonctionnement dans le nouveau SI.

L’idéal est d’arriver à ce que les utilisateurs s’approprient le nouvel outil.

Une bonne gestion du changement passe par une implication des utilisateurs (utilisateurs clés et ayant un rôle moteur dans le SI), dés le début, et une communication régulière par les divers moyens possibles aujourd’hui (lettre d’info, intranet ...)

Formation des utilisateurs

Le moyen, mais pas le seul, permettant d’aider les utilisateurs à passer de l’ancien système au nouveau.

L’intégration de progiciels dépend également du progiciel lui-même ; intégrer le même progiciel sur deux à trois sites permet de mettre en place une méthodologie et de capitaliser sur les connaissances liées à l’intégration du progiciel.
Intégrer un autre progiciel ne peut pas par contre être réalisé en utilisant une méthodologie même éprouvée mais spécifique à un progiciel.
Le consultant à l’intégration doit s’adapter au S.I., S.I. dont le progiciel fait partie intégrante.

Messages

  • Bonjour,
    je recherche des éditeurs de progiciels spécialisés dans la gestion de SSII.
    Merci de m’aider !

    • Bonjour,

      Je ne connais pas d’éditeurs spécialisés dans la gestion de ssii. Cependant, il existe des solutions qui peuvent se rapprocher de votre gestion en prenant en compte vos spécificités telles que la gestion du personnel et de leur temps, le suivi du commandé, réalisé, facturé avec intégration des écritures comptables, le reste à faire, à facturer, le plan de charge, les charges et produits constatés d’avances, gestion des contrats...

      J’appartiens à la société Viséo qui commercialise les solutions Microsoft Dynamics et nous avons développé pour les prestataires de services globalement, les fonctionnalités manquantes à un produit à la base standard.

      Je suis à votre disposition pouir des informations complémentaires.

      Nicolas NESME

  • On a coutume de dire qu’il n’y a que deux types d’achats dans une entreprise :

    les achats stratégiques qui sont généralement les achats de production
    les achats non stratégiques qui sont généralement les achats hors production
    Mais il existe aussi à mon sens des achats stratégiques hors production. Notamment les achats de solution informatique de gestion d’entreprise qui vont avoir un impact non négligeable sur la structure et l’organisation de l’entreprise.

    Alors comment sont traités dans l’entreprise ce type d’achat. Comme un achat Stratégique ou bien comme un achat Hors production ?

    Un peu des deux...

    L’erreur c’est de ne pas traiter cet achat comme un achat stratégique à part entière. Je ne parle pas d’acheter des PC, ou le dernier pack office. Non, je parle bien de choisir, de se déterminer une fois pour toute sur une solution et un prestataire dans la mise en place de votre nouvel outil de gestion, qui va métamorphoser votre entreprise pendant de longues années.

    C’est un achat qui engage toute l’entreprise, alors pourquoi ne pas s’entourer des compétences requises pour la consultation et la gestion de l’appel d’offres ?

    Pour comprendre un peu mieux mon raisonnement, revenons à ce qu’est un acheteur dans une entreprise industrielle actuelle. C’est un homme ou une femme qui allie au moins deux types de compétences : la connaissance de son environnement technique (je l’appelle technologue), c’est à dire la connaissance de produits de son entreprise, de son métier (plasturgie, mécanique...) et la connaissance économique du marché offreurs de solutions techniques.

    Qui dans la PME/PMI française allie ces deux compétences pour les systèmes d’informations : PERSONNE !

    Et d’ailleurs heureusement car se serait payer quelqu’un bien cher pour peu de travail. En effet une entreprise ne change son système d’information que tous les 5 ou 10 ans.

    C’est pourquoi je milite pour le développement de l’activité de consultant en achat de système d’information. Car comme dans l’achat industriel, le choix du fournisseur et/ou de sa solution technique est primordial pour la réussite finale.

    Juste un petit chiffre pour réfléchir : 35% des projets de type ERP échoue (source :Gartner Group)...

    Cyril DECHET
    http://www.authentic-conseil.fr

  • Bonjour, je dois gérer un projet pour intégrer un progiciel. Il n’y avait pas de progiciel existant auparavant. J’ai fait une analyse de l’existant, un dossier d’expression des besoins, ainsi qu’une ébauche de conception préléminaire.

    Je bloque sur un point : je pensait réaliser des uses cases pour représenter les interactions désirés pour le futur système dans mon dossier de conception préléminaire.

    Mais je n’ai pas réaliser de MCD de l’ancien système qui m’aurait servit de base pour réaliser ces uses case.

    Mes questions :
    - Je dois faire un MCD sachant que le progiciel est fait par une société extérieur et que il doit être livré dans peu de temps ?
    - Les uses cases doivent s’appliquer dans le cas d’une intégration d’un progiciel ? Ne sont-ils pas orientés conception spécifique ?

    Merci de votre aide
    cordialement, jean claude

    • Bonjour

      Effectivement les uses cases sont utilisables en conception pure et interessent moins directement le progiciel. Mais ...

      Un progiciel est quelque peu "fermé", seul le paramétrage et donc le projet d’intégration permet d’ouvrir le progiciel et de le rapprocher du besoin.
      Les uses cases permettent réellement de trouver l’exhaustivité des règles métier, ensuite le projet d’intégration doit faire entrer ces règles dans le progiciel.

      Qu’en pensez vous ?

    • Bonjour et merci de votre réponse rapide.
      Je suis d’accord avec vous pour l’utilisation des uses cases. En modélisant les uses cases, on pourra adapter le progiciel au besoins des utilisateurs en modifiant les menus par exemple.

      Il y a plusieurs point bloquant :
      1 - La société qui fournit le progiciel
      Comme la société client (nous) a déjà un progiciel du meme type, il ne vont pas modifier l’interface. Donc ce sera l’utilisateur qui devra s’adapter à l’interface.

      2- Le progiciel
      Il est déjà opérationnel, et le seul soucis du fournisseur est d’intégrer les données existantes et futur. Le reste ( fonctions supplémentaires demandé par les utilisateurs, gestion des acces et éditions personnalisés) sera abordé dans une troisième phase qui aura lieu après la mi-aout. Le produit est en théorie opérationnel au jour d’aujourd’hui (meme s’il n’y a pas de données....il ne plante pas ! )

      3- Le client
      Il veut tout le plus rapidement possible (comme tous les clients), mais n’a pas fait le nécessaire avant (comme la majorité des projets). J’essaye de rattraper le coup en réalisant ce qui aurait du etre fait ( la première phase d’analyse de l’existant, expression des besoins, proposition de solution avec les comparaisons avec d’autres progiciels, conception préliminaire...), mais là je me trouve dans la phase de mise en oeuvre de l’application avec une vue limité de ce que fait le fournisseur (tout se fait chez lui (test d’intégration, le manuel utilisateur, les jeux d’essai).

      Conclusion :

      Je vais donc faire essayer de faire des cas d’utilisation pour représenter les intéractions avec le futur système d’information (bien que les MPM : modélisation des processus métier, symbolisent ce cheminement).
      Je suis en stage en tant que chef de projet et en 3 mois, je pense que la première phase sera tout ce que je peut livrer.
      Je vais aussi essayer de mettre en place des documents pour gérer les differentes actions à mener et qui ont été effectué pour mon futur sucesseur ( ou peut etre moi-meme qui sait).
      Je me souhaite donc bon courage !!!

      Jean Claude.

      P.S : KM ....knowledge Management ?? en tous cas merci pour les informations.
      J’ai trouvé le site en faisant une recherche sur google sur le terme "progiciel intégration".
      J’ai trouvé que le site est une mine d’or en information, je me suit donc permis de donner l’adresse à mes collègues qui sont aussi en stage comme moi.
      En plus les réponses sont tellement rapide.
      @++ tard (il n’existe pas un chat room pour discuter ? )

    • Bonjour,

      Responsable projet client pour la mise en œuvre d’un progiciel de GMAO, nous sommes aujourd’hui dans la phase de recette fonctionnelle, mais à ce stade un document ou jalon nous manque fortement.
      En effet un progiciel est une représentation informatique d’un mode opératoire, de régles de gestion .... Donc le mettre en œuvre nécessite toujours une adaptation soit des organisations ou du progiciels.
      La phase conception s’est déroulée tant bien que mal, mais des ateliers d’analyses des écarts ont permis d’harmoniser les pratiques entre les différents secteurs, d’identifier des écarts, de les traiter soit par des ajustements du progiciel ou des pratiques.
      Le pb et il est de taille, c’est qu’à l’issue de cette étape de conception nous n’avons eu aucun document de synthèse - spécifications fonctionnelles ( les règles de gestion retenues, les dossiers de paramétrages,....).
      Aujourd’hui nous avons donc des paramétrages appliqués qui ne sont pas totalement partagés et les livrables de recette ne correspondent pas à ce que les clients attendaient.
      Donc j’attire l’attention sur ces points, car ils influent sur la qualité de phase de mise en œuvre (recette, déploiement) .

    • Bonjour

      Effectivement, l’ensemble des documents est important et non seulement il ne doit pas en manquer, mais en plus ces documents doivent être suivis.
      C’est ce même sujet d’intégration et de solution qui est abordé dans la fiche d’écarts fonctionnels

    • Bonjour tout le monde,

      Je fais actuellement une étude comparative de deux erp, il sagit de Silog et Cegid,
      J’ arrive pas a trouver la documentation relative a aux sujets suivants :

      Pour silog
      Matériel hardware nécessaire ( ressources physique et ressources processus bdd,outils de reporting appropriés)
      Prix de la licence du progiciel (prix par users, prix de base)
      Silog offre t-il une protection pour la base de donnée ?
      Pour quel type de secteur d’activités silog convient ?( métier)

      Pourriez vous m’en dire plus sur les sujets énumérés plus haut ?
      Je ne savais pas exactement ou poster ce sujet, désolé si je me suis trompé.
      Un grand merci d’avance à la communauté.

      A bientôt

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document