Projet Webmaster
Gestion de projets web ntic

Du concept au projet informatique - De la maîtrise d’oeuvre à la maîtrise d’ouvrage

Web-ntic MOE MOA > Le Monde du consultant > Les outils de l’analyste d’affaires

Les outils de l’analyste d’affaires

jeudi 27 mars 2014, par km

En relation entre les parties prenantes (stackeholder) et les intervenants de l’informatique l’analyste d’affaires dispose d’un ensemble d’outils qui vont l’aider dans ses taches.

Qu’est ce qu’un Analyste d’affaire

Evolution de ce que les TI ne pouvaient faire dans l’expression des besoins, l’analyste d’affaire intervient coté métier, même en amont du projet, afin de définir ce dont les projets auront besoin : quels sont les processus d’affaire, quels projet doit être mis en avant ; puis de définir le contexte du projet : quels sont les besoins des utilisateurs.
Les TI oeuvrent sur le produit informatique (la solution), alors que l’analyste d’affaire oeuvre sur le projet et en amont du projet.

Les outils et les techniques

Parmi les techniques, l’analyste d’affaires puisera les bonnes pratiques dans le Guide to the Business Analysis Body of Knowledge (BABOK).
C’est un guide, publié par l’IIBA (International Institute of Business Analysis), lequel définit six domaines de connaissances et les taches associées.
Pour exécuter ces taches, le Babok décrit :
— les connaissances de base
— les compétences
— les processus
— les livrables
Les six domaines de connaissances sont :
— Analyse de l’entreprise
— Planification et suivi des exigences
— Identification des exigences
— Analyse des exigences
— Gestion et communication des exigences
— Évaluation et validation des solutions

Les aides de l’analyste d’affaires

Durant les différentes phases de l’analyse d’affaire, le consultant utilise des aides. Ce sont des astuces lui permettant de guider ses interlocuteurs vers le résultat attendu.
Les sachants (Subject Matter Expert - SME) ou experts métier connaissent leur discipline mais n’ont pas forcement la pédagogie adéquate afin que l’expression de leur savoir soit comprise. L’analyse d’affaire dispose utilise alors des astuces.

— Dans la phase de brain-storming ou de remue méninge, l’outil pratiqu est par exemple le tableau avec un assortiment de post-it.
Chaque intervenant propose une idée, laquelle est collée au tableau, puis soumise au groupe. L’analyste d’affaire jour un rôle de facilitateur pour qu’en fin de séance émerge un ensemble d’idées que le groupe a alors validé.

— Durant la phase d’élicitation (c’est à dire de comprendre et modéliser les processus d’affaire de la maitrise d’ouvrage), l’analyste d’affaire qui doit comprendre un métier peut utiliser un ensemble de questions pour obtenir une connaissance plus précise du domaine métier en question :
Techniques de formulation : Pour bien comprendre, pouvez vous définir ce terme ?
Techniques de reformulation : Pouvons nous voir ensemble ce dont nous venons de discuter ?
Techniques de qualification : Que voulez vous dire ?
Techniques de quantification : Y a t’il d’autres choses ?
et les autres techniques que le consultant analyste d’affaires peut utiliser pour mieux cerner, comprendre les concepts métiers étudiés.

Certifications d’analyste d’affaires

Deux certifications professionnelles ont été crées par l’IIBA
— le CBAP pour Certified Business Analysis Professiona
— le CCBA pour Certification of Competency on Business Analysis






Répondre à cet article et accéder au Forum Les outils de l’analyste d’affaires

Imprimer Les outils de l’analyste d’affaires