Projet Webmaster
Gestion de projets web ntic

Du concept au projet informatique - De la maîtrise d’oeuvre à la maîtrise d’ouvrage

Web-ntic MOE MOA > Dictionnaires et glossaires > Outils de développement client serveur de seconde génération

Outils de développement client serveur de seconde génération

vendredi 21 mars 2003, par km

Termes et définitions des Outils de développement client / serveur de deuxième génération

Les Termes et définitions des Outils de développement client / serveur de deuxième génération.

Certains termes sont en anglais.

TermeDéfinition
AGL Atelier de Génie Logiciel (CASE en anglais) Terme très usurpé par certains éditeurs qui font l’amalgame entre l’outil de développement et l’AGL. Il existe plusieurs types d’AGL. Les upper case qui modélisent la conception en suivant une méthode précise (Merise par exemple). Les lower case qui modélisent le développement et génèrent le code. Les AGL intégrés couvrent tout le cycle de développement.
API Application Programming Interface Bibliothèque de fonctions disponibles pour le développeur d’une application et lui permettant de s’affranchir de la programmation de tâches déjà réalisées par l’API.
Asynchronisme Caractère du mécanisme de transmission d’information entre deux sites respectant une étape de temporisation entre le traitement effectué sur le premier site et le transfert d’informations sur le deuxième site. Cette étape de temporisation se réalise généralement par un stockage en file d’attente qui permet de ne pas être dépendant des pannes de liaison ou de machines.
Classe Structure de données commune et les opérations définissant le comportement commun à des objets similaires. Elle possède des attributs, des méthodes et un mécanisme d’instanciation.
CLI Call Level Interface API définie par le SQL Access Group pour accéder à un SGBD par appel de fonctions. Elle a été reprise par X/Open dans XPG4 et sert également de base à l’ISO qui doit l’intégrer dans SQL2. La définition de ce standard est en cours et n’est donc pas figée.
COM Component Object Model Modèle d’architecture objet de Microsoft.
Connectique Ensemble des mécanismes nécessaires à la mise en communication de machines.
Connectivité (outil de) Logiciel utilisé pour la connectique.
Context-switching Opération système destinée à faire exécuter sur le processeur toutes les tâches non bloquées (par une entrée/sortie par exemple). Toutes les tâches sont exécutées cycliquement dans le même temps imparti. A chaque changement de tâche, des sauvegardes et restaurations de contexte (de registres) sont nécessaires.
CORBA Common Object Request Broker Architecture Standard publié par l’OMG dès 1991 et définissant la communication entre objets distribués. L’enjeu de ces travaux est important pour les éditeurs de logiciels mais sa disponibilité pour les entreprises n’est pas d’actualité.
CUA Common User Access Norme de présentation défini par IBM et adopté communément dans les environnements graphiques courants.
Data Window Contrôle spécifique de l’outil PowerBuilder permettant de présenter et de mettre en forme les données issues d’un dialogue SQL. Ce contrôle est un des facteurs de succès de cet outil.
DCE Distributed Computing Environment Plate-forme de développement et d’exploitation normalisée par l’OSF fournissant les différents services inhérents à un système distribué. L’architecture est composée de cinq services de base : les threads qui permettent le découpage d’une application en processus distribuables ; le RPC, mécanisme d’appel de procédures distantes, le serveur de noms ou service d’annuaire, le serveur de temps pour synchroniser les horloges distribués le service de sécurité pour identification des accès et la protection des messages échangés.
DDE Dynamic Data Exchange Échange dynamique de données.Protocole de Windows et d’OS/2 PM qui établit un lien permanent entre deux applications. Il permet l’envoi de données et de commandes d’un logiciel demandeur (client) à un logiciel fournissant des services (serveur). Un applicatif client DDE pourra ainsi complètement piloter l’applicatif serveur.Les données échangées par DDE peuvent être de plusieurs formats (texte, image bitmap, image metafile, texte enrichi).
DRDA Distributed Relational Data Architecture Architecture publique publiée par IBM. Standard de fait, ensemble de protocoles permettant d’établir un dialogue entre des SGBD d’environnements différents.
Encapsulation Une des caractéristiques des langages objet. Elle permet de cacher les données et le code des fonctions de l’objet. Celui-ci gère ses propres ressources et limite ce que les autres doivent savoir de lui.
Groupware Logiciel permettant à un groupe de personnes de mener des actions communes ou synchronisées dans un cadre commun. Il peut aussi s’agir de plusieurs logiciels formant une boite à outils pour un groupe de travail.
Handle Littéralement, descripteur. Identificateur de fenêtre ou d’objets graphiques, pointeur sur un objet système. Typiquement, on parle d’un handle de fenêtre.
Héritage Transmission des propriétés d’une classe mère vers des sous-classes.
Hétérogénéité Caractéristique d’un système composé de sous-systèmes provenant d’éditeurs différents.
IHM Interface Homme Machine Interface (souvent graphique) entre l’utilisateur et les programmes.
Interopérabilité Possibilité de faire communiquer entre eux divers systèmes de gestion de données : relationnels, réseaux, ...
Kerberos Utilitaire d’identification pour les systèmes client/serveur distribués développé au MIT ( Massachusetts Institute of Technology ). Kerberos a été adopté dans l’environnement DCE de l’OSF. Il offre un chiffrage des messages transitant sur le réseau.
L3G Langage de développement de bas niveau (boucles, tests, calculs, manipulation de variables ou d’enregistrements). COBOL ou le langage C sont des L3G.
L4G Langage automatisé proposant des fonctions de haut niveau, généralement graphique et permettant la sélection et les mises à jour de données souvent issues d’un SGBD relationnel.
L4G2 Outil de développement de deuxième génération, permettant de générer des applications d’envergure dont les données et les traitements sont répartis à divers endroits du système d’information.
MDI Multi Document Interface Interface constituée d’une fenêtre principale et de fenêtres secondaires totalement imbriquées. Ce type d’interface est souvent utilisée dans des applications manipulant plusieurs fois le même type de documents ou présentant de manières différentes la même information.
Middleware Couche logicielle de connectivité.Logiciel fournissant une interface de programmation de haut niveau qui masque le réseau aux développeurs d’applications distribuées.
MOM Message Oriented Middleware Protocole de communication permettant la gestion d’envoi de messages en environnement réseau. Permet une communication d’égal à égal et notamment la diffusion d’événements vers les acteurs connectés.
Moniteur Transactionnel Contrôle l’allocation des ressources et coordonne l’ensemble des services demandés par les clients.L’utilisation d’un moniteur transactionnel permet d’améliorer le débit d’un système distribué. Il permet également d’effectuer des transactions distribuées (grâce à la norme XA).
MPP Massively Parallel Processing Architecture matérielle faisant collaborer plusieurs processeurs (plusieurs centaines) possédant chacun sa propre mémoire.
Multi-thread Se dit d’un processus qui peut exécuter plusieurs tâches en parallèle plutôt que séquentiellement. Un processus multi-thread effectue le même travail que plusieurs processus exécutés en parallèles mais en consommant beaucoup moins de ressources systèmes, notamment grâce à la mise en commun de la zone mémoire du processus et au temps de context-switching nettement plus petit.
Notification Action enclenchée sur un événement prédéfini de type quelconque (généralement base de données) et visant à prévenir une application abonnée de l’existence de l’événement.
Objet Boite noire qui encapsule les données et les traitements qui leur sont associés. Pour les utiliser, il suffit de connaître leurs interfaces, qu’il sera possible d’adresser par une logique d’envoi de messages.
OCX Object Control eXtension Contrôles étendus intégrant la technologie OLE, protocole standard de Windows. Ils sont amenés à terme à remplacer les VBX, contrôles propriétaires.
ODBC Open DataBase Connectivity Interface définie par Microsoft, basée sur CLI, pour accéder aux bases de données.
OLE Object Linking and Embedding Liaison et incorporation d’objetsProtocole Windows qui intègre toutes les données d’un document dans un fichier. Ce fichier fait référence aux diverses applications qui ont permis de composer le document. Il est possible de visualiser alors des documents sans posséder le logiciel qui les a engendrés.
OLTP On Line Transaction Processing Type d’environnement de traitement de l’information dans lequel une réponse doit être donnée dans un temps acceptable et consistant (une période de temps qui approche le temps réel).
OMG Object Management Group Organisme de normalisation établissant des standards pour les technologies objets distribués. Cet organisme compte plus de 350 membres et a notamment publié les spécifications de CORBA.
OPENDOC Norme de format d’échange de documents composites créée par le CIL (Component Integration Laboratories) regroupant Apple, IBM, Novell.
ORB Object Request Broker Gestionnaire d’objets.Il permet aux objets distribués de coopérer les uns avec les autres. Ce concept est normalisé par CORBA.
OSF Open Software Foundation Organisation internationale à but non lucratif créée par des constructeurs informatiques. L’OSF propose un ensemble de technologies assurant l’interopérabilité entre les systèmes et les applications dans un environnement distribué et en particulier DCE.
Passerelle 1. Matériel d’interconnexion de réseaux locaux employant des protocoles de haut niveau différents.2. Logiciel de traduction situé sur un serveur et permettant à deux applications d’interfaces différentes de dialoguer.
Peer to Peer Communication de poste à poste, d’égal à égal.
Polymorphisme Forme de surcharge. La même méthode peut effectuer des traitements différents selon la classe qui l’implémente. Les objets de différentes classes reçoivent le même message mais y réagissent différemment.
Procédure stockée Traitements exécutés par le SGBDR, sur le Serveur, à la demande d’une application cliente. Ce principe n’est pas encore disponible sur tous les moteurs relationnels. On les appelle aussi Procédures Cataloguées.Une procédure est une unité de traitement qui reçoit des paramêtres en entrée, exécute un certain nombre d’opérations et retourne des paramêtres résultats. Elle est écrite dans un langage procédural intégrant le langage SQL et enregistrée au sein du serveur de données. Lorsqu’une application lance l’exécution d’une procédure, c’est le serveur qui l’exécute. Si la procédure est compilée, l’analyse syntaxique et sémantique est faite une fois pour toutes.
Process Model Modèle de traitements Type d’objets particulier propre à l’environnement de développement de Dynasty. Regroupe un ensemble de traitements génériques.
Protocole Ensemble de règles gouvernant la transmission et la réception des données.
RDA Remote Data Access Protocole standardisé pour l’accès aux données à distance initialisé par l’ISO et repris par l’X/Open.
Repository Terme anglais signifiant référentiel.
Réplication Technique de duplication ou de copie.
RPC Remote Procedure Call Mécanisme d’appel de procédure (fonction) distante , c’est à dire éventuellement située sur une autre machine que celle de l’initiateur de la demande. Le mot RPC vaut pour le mécanisme mais également pour la procédure appelée.L’appel d’une procédure est constitué du nom de la procédure et de ses paramètres d’entrée et de sortie. L’exécution est encapsulée entre des phases de codage/décodage des paramètres pour placer la demande dans un message transmissible sur le réseau. Sur la machine cible, un mécanisme inverse extrait les paramètres du message et les délivre à la procédure cible. Le retour du résultat depuis la procédure vers le demandeur est soumis à la même technique.Le RPC assure la transparence d’appel au niveau de l’applicatif.Le RPC de DCE est un mécanisme synchrone : le demandeur attend la réponse.Les résultats ne peuvent être renvoyés qu’au demandeur.
SGBD Système de Gestion de Bases de Données Dans notre contexte, ce terme désignera toujours un SGBD relationnel.Ensemble de logiciel qui fait vivre une base relationnelle. Ce concept regroupe les bases de données dont la table est l’organisation élémentaire.
SMP Symmetric Multi Processing Architecture matérielle faisant collaborer plusieurs processeurs (quelques dizaines) sur une seule mémoire partagée.
Surcharge Lors de l’héritage d’une classe par une autre classe, ce terme désigne la possibilité de redéfinir les méthodes existantes.
TCP/IP Transmission Control Protocol/Internet Protocol Implémentation de différents protocoles de communication standardisés définis pour la Defense Advanced Research Projects Agency. La connectivité inclut la possibilité de transférer des fichiers, d’envoyer des messages et de se connecter à une machine distante dans un réseau de systèmes hétérogènes.
Transaction Unité logique de travail à travers laquelle les applications exécutent des opérations sur des ressources partagées telles que des modifications sur une base de données. Cette unité de travail se caractérise par les propriétés ACID : atomicité, cohérence, isolation, durabilité.
Trigger Déclencheur.
Validation à deux phases Géré par les SGBDR pour, en cas de mise à jour de donnée et lorsqu’une condition est respectée, effectuer un traitement systématique particulier, principalement de respect des contraintes d’intégrité.Il s’agit d’un cas particulier de procédure stockée. Ce traitement se fait sur le serveur.Un trigger associe un traitement à une action donnée sur les données de la base. Lorsque cette action est réalisée et que les données vérifient une certaine condition, le traitement est exécuté automatiquement par le serveur. La requête et le trigger qu’elle déclenche forment un tout : si le trigger ou la requête échoue, l’ensemble de la transaction est annulée.
VBX Visual Basic eXtension Contrôles propriétaires, non standards, visant à étendre les fonctionnalités des applications. Tout d’abord définis pour enrichir Visual basic, il sont de plus en plus supportés par d’autres outils.
XA Interface de communication entre le gestionnaire de transaction et le gestionnaire de ressources du modèle DTP. Permet de normaliser le contrôle des transactions.
WAN Wide Area Network Réseau étendu.
Workflow Gestion des flux d’information. Application de routage de l’information dont la circulation est basée sur des circuits programmés dans lesquels sont définis les destinataires, les actions à entreprendre, les délais et les conditions de cheminement.





Répondre à cet article et accéder au Forum Outils de développement client serveur de seconde génération

Imprimer Outils de développement client serveur de seconde génération