Web-ntic MOE MOA

Du concept au projet informatique - De la maîtrise d’oeuvre à la maîtrise d’ouvrage

Web-ntic > Gestion de Projets > Scrum la méthodologie agile

Scrum la méthodologie agile

mercredi 30 septembre 2020, par km

Scrum est un framework, un cadre de travail. Il est défini par Ken Schwaber et Jeff Sutherland, ses créateurs, comme un cadre de travail holistique itératif qui se concentre sur les buts communs en livrant de manière productive et créative des produits de la plus grande valeur possible.

Le Guide Scrum définit ce cadre au travers des trois composants essentiels que sont les rôles, les évènements et les artéfacts.

Scrum est basé sur la théorie du contrôle empirique de processus et ce via trois piliers :

- La transparence avec par exemple la même définition de Fini par tout le monde.
- L’inspection des artéfacts avec par exemple la rétrospective qui permet de trouver des améliorations
- L’adaptation qui permet par exemple de s’ajuster aux nouvelles conditions du marché.
Ce sont ces trois piliers que l’on va retrouver tout au long du processus de développement et de publication.

Les évènements sont de manière chronologique le Planning de Sprint, la mêlée Scrum, la revue de sprint avec sa démonstration, la rétrospective.

Scrum définit également des valeurs que sont l’engagement, le courage, le focus, l’ouverture et le respect.
- L’engagement car l’équipe s’engage à livrer des éléments à publier en fin de sprint.
- Le courage car il y a des décisions de développement à prendre qui ne sont pas toujours faciles.
- Le focus car l’équipe doit se focaliser sur l’objectif du sprint et ne pas s’éparpiller avec du développement qui ne fait pas avancer l’équipe.
- L’ouverture car les défis a relever nécessitent d’être ouvert
- Le respect car chaque personne est indépendante et compétente dans un cadre de respect mutuel.

L’équipe Scrum est composée d’un Scrum Master, d’un Product Owner et d’une équipe de développement.
Le processus de développement est itératif et incrémental.

Les rôles Scrum

- Le Product Owner ou Responsable Produit, maximise la valeur du produit.
- Le scrum Master est un facilitateur, il est aussi un support Scrum
- Les développeurs sont dans une équipe auto-organisée, ils sont pluridisciplinaires. La taille de l’équipe varie de 3 à 9 personnes.
Chaque rôle est primordial, sans quoi ce n’est pas du Scrum, mais autre chose.

À noter qu’il n’y a pas de hiérarchie au sein de l’équipe Scrum.
Le sprint, qui est la durée durant laquelle l’équipe va produire un incrément, va de 15 jours à 1 mois. Cette durée permet de limiter le risque et de s’adapter aux conditions du marché.
Le sprint a un objectif sur lequel l’équipe de développement s’engage. Si l’objectif devient obsolète, le sprint peut alors être annulé.

Les évènements Scrum

- La planification de sprint : Sa durée est de 8 heures pour un sprint d’un mois.
Durant cette cérémonie, les participants répondent aux questions suivantes :

* Que peut-on livrer ?
* Comment sera effectué le travail à livrer pour achever l’incrément.

Les éléments utiles à cette cérémonie Scrum sont :

* La définition de l’objectif
* Le choix des éléments du Carnet de Produit (le Backlog Produit)
* La capacité de l’équipe
* L’incrément déjà réalisé
Durant cette cérémonie, le Responsable Produit discute de l’objectif que le sprint devrait concrétiser et des éléments du Carnet de Produit qui pourraient permettre d’atteindre l’objectif discuté.
A l’issue de la planification, le Carnet de Sprint est confectionné avec les éléments à développer pour que l’incrément permette d’atteindre l’objectif qui a été décidé et que lequel l’équipe s’engage.

- La mêlée quotidienne :
Cette rencontre a lieu tous les jours de sprint et ce à la même heure. Elle concerne l’équipe de développement sous la supervision du Scrun Master qui s’assure du respect de la durée.
Chaque développeur indique sa progression vers l’objectif du sprint.
Ce peut être par exemple
- Qu’est ce que j’ai fait hier pour progresser vers l’objectif du sprint.
- Qu’est ce que je vais faire aujourd’hui pour progresser vers l’objectif du sprint.
- Quels sont les éventuels blocages.

- La revue de sprint :
Cette rencontre qui finalise le sprint est composée des parties prenantes et de l’équipe Scrum
Le Responsable Produit présente les éléments qui ont été terminés et ceux qui n’ont pas pu être finis et ce selon la définition de Fini (DOF).
Les partie prenantes et les développeurs discutent de ce qui s’est passé durant le sprint.
Les développeurs font la démonstration des éléments du sprint qui sont été finis.
Le Responsable Produit discute de l’état du Carnet de Produit.
Le groupe peut alors discuter de ce qu’il reste à faire, et du contenu qui sera en entrée du processus de planification pour le sprint suivant.
Les parties prenantes, sous l’impulsion du Responsable Produit, font un retour d’informations du marché.
À l’issue de la revue de sprint, le Carnet de Produit est révisé par le Responsable Produit.

- La rétrospective :
Cette cérémonie est d’une durée maximum de trois heures pour un sprint d’un mois.
Elle permet de :
* faire une inspection sur le sprint au niveau des personnes, des relations, des processus et des outils.
* identifier ce qui a bien fonctionné et ce qui pourrait être amélioré.
Un plan est constitué pour les améliorations.

Les artéfacts Scrum

Ce sont les éléments avec lesquels l’équipe Scrum va interagir.
Le carnet de produit :
Il contient les fonctionnalités, les exigences, les améliorations et les corrections du produit
Chaque élément est composé de :
- une description
- un ordre
- une estimation en point
- une valeur
— La description permet de décrire les fonctionnalités de l’élément, de spécifier les critères d’acceptation. Les cas de test permettant de couvrir la fonctionnalité peuvent y être ajoutés.
— L’ordre permet de positionner l’élément dans le Carnet de Produit afin refléter son importance relative par rapport à d’autres éléments
— L’estimation en point reflète la quantité, l’effort de travail nécessaire pour achever l’élément. Cette estimation se fait lors des séances de raffinement de Carnet de Produit.
— La valeur permet de quantifier l’importance de l’élément sur un plan fonctionnel et d’un point de vue des utilisateurs.
Le Carnet de Produit peut-être partagé par plusieurs équipes.
La séance de raffinement de Carnet de Produit permet de spécifier plus en détail l’élément, de procéder à son estimation en points via par exemple un session de Poker Planning. Cette séance permet de passer l’élément au statut Prêt à être développé selon la DOR (Définition of Ready)
Le carnet de produit appartient au responsable produit

Le carnet de Sprint :
Il est composé :
- des éléments qui ont été sélectionnés dans le Carnet de Produit pour livrer l’incrément et réaliser l’objectif
- d’un élément d’amélioration prioritaire issu de la rétrospective précédente.
Le carnet de sprint appartient à l’équipe de développement.

L’incrément :
Il est constitué des éléments du carnet de produit qui sont au statut fini à l’issue du sprint.
Le nouvel incrément est publiable.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document