La dangereuse mutation du coronavirus - Humeur Histoires drôles

Histoires drôles  > Humeur


La période actuelle est marquée par le coronavirus (nom de code Covid-19).
Celui ci prends actuellement deux formes dont une est une mutation et dont il faut se méfier.
Heureusement Blague-du-jour est en veille sanitaire sur le sujet et vous indique comment éviter la dangereuse mutation



La version initiale du coronavirus est mondialement connue, elle est sans danger direct pour 98 pourcent de la population, mais concerne toute la population pour la version actuelle en cours de mutation.

Comment reconnaître les versions de coronavirus

La version initiale est silencieuse et ne fait donc pas de bruit. Elle est cependant pernicieuse car passe partout. Elle se colle sur les barres du métro, les poignées de porte, tout ce qui se prends par la main ainsi que tout ce qui se mets dans les yeux, comme par exemple les doigts.
Le moyen de s'en protéger et de porter le masque, encore faut il l'enlever correctement car si vous ôtez votre masque en tenant la partie blanche et pleine de virus avec les doigts vous vous retrouver avec du virus sur les doigts et lè attention les yeux, mais également la bouche, car elle n'est plus protégée. Enlevez votre masque en le tenant par les élastiques et allez vous laver non seulement les mains, mais sur tous les doigts.
Le moyen de se rassurer en cas de symptômes, c'est d'aller vous faire tester. Mais cela prends une visite chez le médecin, une séance de test et si au bout de quelques heures vous apprenez que vous ne l'avez pas, cela ne vous empêche pas de l'attraper sitôt les résultats connus, d'autant que pour faire le test dans les hôpitaux, ou ailleurs, il y a, des gens, tous comme vous, malades. Et vous pouvez les compter sur les doigts
Ceci est le Coronavirus

Ensuite il y a le second virus, il est bruyant, pas discret pour un sou, il fréquente les endroits où il y a du monde.
Pour le reconnaitre c'est facile, c'est le seul dans la foule qui éternue à plein poumon et à gorge déployée en expectorant un maximum de postillons partout sur la place dans un grand Ratchaa de derrière les fagots que vous vous demandez si il est seul ou si il s'est mis à plusieurs.
Ceci est le Conard à virus.
Il est dangereux car il peut vous transformer en 15 jours en pestiféré, risque du coup de vous faire perdre votre travail et votre rang dans la société.
Si vous croisez de trop près le Conard à virus, vous allez vous en mordre les doigts et après pour enlever son masque c'est coton.






Blague écrite par Janol le 12/03/2020
lue 1.115 fois
Catégorie : Humeur
Faites passer
Imprimer La dangereuse mutation du coronavirus





Les meilleures drôleries en Humeur


Pyramide de Khéops

Histoire drôle Pyramide de Khéops

La pyramide vue du ciel, une vraie merveille. C'est même à se demander si les Egyptiens n'avaient pas déjà un tel recul.

(écrit le 24/07/2011 - lu 17.007 fois)

Stratégie de la réussite

Histoire drôle Stratégie de la réussite

Excellente réflexion à faire partager aux personnes de son entourage pour les conduire à la réussite

(écrit le 30/07/2011 - lu 13.387 fois)

Prêtre homosexuel

Texte pour sourire ... Mon inclination contre-nature pour la gent virile se confirma dès mon entrée au séminaire. Le regard clair mais le coeur troublé, la hantise du faux pas agissait comme un garde-fou

(écrit le 05/06/2004 - lu 11.421 fois)

Moment Zen

La zenitude a une musique, reposante certes mais à écouter avec les yeux.

(écrit le 25/03/2008 - lu 9.707 fois)

Une marque un jeu de mot

Histoire drôle Une marque un jeu de mot

Petit jeu sur le réseau social twitter. Cela consiste à faire un jeu de mot avec une marque connue et d'en publier la photo. Voici celles qui nous ont chatouillé.

(écrit le 11/02/2014 - lu 8.303 fois)

Mot d'enfant

Histoire drôle Mot d'enfant

Les bonnes notes en classe c'est trop bof

(écrit le 20/06/2007 - lu 7.274 fois)

Vieille tante

Textes pour rire ... Chez elle ça puait l'honnêteté : vierge en plastique trônant sur le poste de télévision, chien bâtard sagement couché dans son panier, horloge-baromètre aux armes criardes du Mont-Saint-Michel, portrait jauni d'une aïeule au regard sévère et stupide...

(écrit le 05/06/2004 - lu 6.977 fois)