Vélo Cyclotourisme Marathon Triathlon Course à pied et Endurance

Portail Sport Endurance Running


Courir avec un appui avant du pied


Une séance en sous-bois, une autre sur une piste en tartan, puis une autre sur la route et la fatigue ou l'état de forme aidant, on change de foulée. Il a du ainsi déjà vous arriver de courir avec un appui sur l'avant du pied. Ca marche, on arrive à tenir quelques kilomètres, mais cela ne semble pas avoir le confort de la course classique avec une attaque de la route par un amorti talon.

Sur les trottoirs, en forêt, partout où les gens courent, il y a de plus en plus de personnes qui ne courent plus sur les talons mais on un appui avant du pied. Il y a quelques années des chaussures sont sorties avec un drôle de look puisque l'amorti talon (le drop) est absent, et pour le coup les doigts de pied sont comme gantés.

Les techniques de course à pied et de matériel évoluent ainsi. Depuis quelques années des chaussures dites minimalistes apparaissent sur le marché, et du coté des compétiteurs quelques victoires se gagnent en courant avec un appui avant du pied.

Les sensations de course sur l'avant du pied ont donc été poussées coté coureurs, mais également coté marketing ; il convient de faire la part des choses.

Pour ceux qui sont sensibles des tendons d'Achille, genoux ou hanches, la technique d'appui sur l'avant du pied semble répondre à la problématique de ce type de blessures, l'épaisseur de l'amorti ou la qualité de la semelle correctrice n'arrivant plus à compenser le choc causé par un amorti sur le talon.

Courir sur l'avant du pied sollicite d'avantage les mollets, ainsi que les quadriceps. Pour parler comme les cyclistes, cette technique consiste comme le pédalage à courir rond, avec un pied qui rase moins le sol pour le retour et qui va moins sur une longue foulée sur la partie avant.

Le coureur à pied a cependant besoin de temps pour acquérir le geste et y trouver des bénéfices. Les cyclistes ou triathlètes qui pédalent avec la pointe du pied (nouvelle technique de pédalage ?) devraient acquérir, sentir le geste plus rapidement et ainsi faire une meilleure transition de l'appui classique vers l'appui avant du pied.

Lorsque l'on regarde Usain Bolt courir sur 100, on peut constater qu'il pose le pied au seul le moins de temps possible. On dirait qu'il griffe la piste et non pas qu'il pose le pied. C'est un exemple extrême, mais c'est en ce sens que la course à pied évolue, et ce dans les trails, dans les courses sur route comme dans la manière de courir.



Vidéo sur la technique de course à pied amorti talon vs avant du pied





10 visiteurs connectés