Tour du Méan Martin et de la haute vallée de l'Arc - Avérole

  1. Running >
  2. Articles sport >
  3. Publications Randonnee

logo vanoise

Philippe nous raconte sa randonnée pédestre en Vanoise autour du Méan Martin. La première étape de Lanslevillard au refuge d'Avérole.



Samedi 31 Août 2013

Ça faisait quatre ans que je rongeais mon frein, que j'attendais ce moment.

En 2009 nous avions bouclé un Tour du Mont Blanc aux multiples variantes et depuis plus rien. Les ennuis puis la chirurgie d'un genou de Jacky nous avaient contraints à prendre le vélo.

Soit, nous avions parcouru durant ces années le canal de Nantes à Brest, celui du Midi et de Garonne, ceux du Nivernais et de Bourgogne, mais l'envie de retrouver les alpages était très vive.

Nous partons ce matin pour un tour du Grand Roc Noir et de la haute vallée de l'Arc; six jours de refuge en refuge.


Vanoise - Papillons-AzurésUne amie de Jacky, de Lanslevillard, a la gentillesse de nous garder la voiture et de nous déposer à notre point de départ. Il est midi lorsque Marie-Thérèse nous laisse un peu avant le collet de la Madeleine. Départ en douceur, mise en jambes tranquille, le soleil et le ciel bleu nous accompagnent. Nous traversons ce joli hameau et repérons les premières marmottes. Les murs de soutènement d'un chemin d'alpage, les murets de clôture des prés, la rigole canalisant l'eau du Ruisseau des Granges descendant d'une ravine, beaucoup d'éléments du paysage signent l'activité du passé. A midi et demi nous pique-niquons sur un pré garni de colchiques.

Le vent remonte la vallée. A la Chalp un petit jardin où les légumes semblent croître en liberté et à leur rythme sépare une vieille maison de l'oratoire. Ce dernier aurait été construit par un habitant du lieu après avoir échappé à un loup au terme d'une nuit de cauchemar.

Le pont de bois franchissant l'Arc conduit au centre de Bessans. En son milieu trône une statue de Sainte Barbe, protectrice des sapeurs, mineurs et autres artificiers. Mais là c'est contre les inondations et les colères du torrent qu'elle officie. La boutique du sculpteur sur bois offre à l'oeil, boites à sel, animaux en bois mais surtout petits diables.

L'histoire commence en 1857 lorsque le sacristain, sculpteur de statues de saints, se fâcha avec son curé pour une histoire de repas annuel refusé aux chantres du village. Il exécuta alors une statue de diable emportant sous son bras un curé et la déposa sur la fenêtre du presbytère. Le curé comprit le provenance et la ramena sur la fenêtre du sculpteur. Le va et vient dura quelques jours. Un jour un touriste voyant la statue, voulut l'acheter; ce fut le début d'un nouveau négoce.



Vanoise - Chapelle Saint AntoineA côté de l'église Saint Jean Baptiste nous admirons les peintures murales extérieures de la chapelle Saint Antoine (15 ème s). Les fresques représentent les sept vertus théologales suivies par la danse des vices reliés par une chaîne tirée par 2 démons en direction de l'enfer. Pour cause (habituelle) de fermeture, nous ne verrons pas l'intérieur.

L'escalier qui descend du tertre sablonneux où sont bâtis ces 2 sanctuaires permet d'admirer en contrebas les superbes toits de lauzes des maisons de village. Nous revenons sur la rive droite de l'Arc pour gagner le hameau du Villaron.

Ce village expose ses maisons traditionnelles face aux sommets glacés du Charbonnel et de la Bessanèse.



Vanoise - Bessans la PorriereJ'aime ces vieilles maisons aux proportions massives et aux toitures de lauzes couvertes de lichens. Un gîte d'étape fleuri et coquet, une chapelle, un four banal, une superbe croix de passion, les points d'intérêts ne manquent pas.

Un promeneur photographe me signale une poutre faîtière sculptée d'une tête d'homme, plus bas c'est un diable qui anime la panne centrale.

Nous quittons le vallée de l'Arc pour celle du Torrent d'Avérole. La chapelle Notre-Dame des Grâces passée, c'est en traversant les prairies fraîchement fauchées que nous atteignons le hameau de la Goulaz.



Vanoise - Bessans la GoulazEn furetant entre les maisons du hameau, je déniche une jolie chapelle et une maison fleurie formant un bel ensemble de pierre et bois.

Nous remontons la rivière d'Avérole en rive gauche. Aujourd'hui ce n'est pas un petit cours d'eau mais on devine qu'à la fonte des neiges ou lors d'orages violents, le flot grondant doit occuper une largeur 20 fois supérieure. Par endroits le torrent a sapé les berges et le sentier a disparu.


Vanoise - Bessans VincendièresDe loin, le hameau des Vincendières forme un joli ensemble. De près les murs commencent à se fissurer, les toitures de lauzes à se cintrer, voire à s'effondrer sous la charge.


Vanoise - Bessans AvéroleBordé de murets de pierre sèche, nous empruntons une ancienne draille, canalisant autrefois le flot des bêtes montant à l'estive. Ça et là, les oratoires à la gloire des saints locaux préservent toujours la vallée des épidémies, des avalanches et des mauvaises récoltes. Et des avalanches, lorsque l'on regarde l'énorme mur de séracs du glacier de Charbonnel qui surplombe la vallée, il y a dû en avoir de redoutables.

Vingt minutes d'une rude montée finissent la journée. Nous dormons au refuge d'Avérole fort rempli et bruyant en ce samedi soir. En discutant avec nos colocataires ou nos voisins de table, tous le lendemain filent vers le fond de la vallée, la frontière italienne ou la Bessanèse. Aucun n'emprunte notre sentier choisi pour dimanche.


Retrouvez la carte du parcours Lanslevillard refuge d'Averole avec ses exports GPS


La seconde journée arrive à Bonneval


Voyez ici le diaporama en Vanoise






Article mis à jour par Janol
le 10/11/2013
Hits 2.381

Catégorie : Publication Randonnee


Faites passer Imprimer

Voyez également nos récits de sport.

Commenter cet article

Pseudo
Adresse e-mail
Titre du commentaire
Commentaire