Tour du Méan Martin et de la haute vallée de l'Arc - Bonneval sur Arc

  1. Running >
  2. Articles sport >
  3. Publications Randonnee

logo vanoise

Seconde journée en Vanoise avec Philippe qui nous raconte la poursuite de sa randonnée pédestre en Vanoise et l'arrivée à Bonneval-sur-Arc





Bessans - Avérole

Dimanche 1er septembre 2013
Très tôt dans notre dortoir, deux départs (4h30 et 5h30), fort discrets ont eu lieu pour des courses à la journée.
Nous déjeunons à 7h00.
Le ciel est gris lorsque nous redescendons par le "chemin des chèvres" sur Avérole, traversant le hameau cette fois ci.

Nous quittons la piste pour le sentier grimpant vers la Mottuaz; prise rapide de dénivelé. Les sommets sont sous les nuages et une écharpe voile le ciel au dessus de 2.500 m, mais on distingue déjà derrière ceux-ci que le bleu du ciel va pointer.

Peu avant la Mottuaz d'Amont, un vautour fauve se détache de la ligne de crête. Solitaire, il décolle à notre approche. Les chiens veillent sur la bergerie. Un seul aboie jusqu'à même hurler à la manière des loups. Il ne s'arrêtera qu'à notre disparition de sa vue.



Bessans - La Mottuaz d'Amont
De nombreuses petites cabanes parsèment l'alpage. Stocké dans ces granges d'altitude (celles du village étant trop petites), le foin était descendu à l'aide de traîneaux ou à l'aide de harnais par plusieurs hommes. Dangereux, nécessitant une importante main d'oeuvre, la technique du câble transporteur fit son apparition en 1923. Celui de la Mottuaz d'Amont est encore en place.

Le terrain est constellé de crottes de moutons, et malgré les nombreuses sentes, le parcours se devine facilement.

On arrive en vue des Pécherses, nous retrouvons le vautour fauve perché sur la crête d'un mamelon dominant le ruisseau du Rébruyant. Il décolle et nous passe dessus.

Un troupeau monte vers le Rocher de l'Ane Rouge. Pas de patous en vue, mais on entend clairement les bêlements réguliers ponctuant la montée du vallon.



Bessans - les Parses

Par une passerelle nous traversons le torrent, empruntons la piste qui descend en fond de vallée et rencontrons de nouveau pour une dernière fois notre vautour.

C'est par la chêvrerie de Côte Rouge que nous gagnons les chalets de la Buffaz.


Le dernier sous les Parses, permet de repérer le départ d'un sentier aérien qui strie les falaises de l'Ouille Allégra.

La vue est splendide. Sous les sommets de l'Aiguille, de la Pointe et du Signal du Méan Martin, le Vallon d'en Haut est inondé de soleil.



Bessans - Ruisseau d'Andagne
Le sentier est étroit, parfois très étroit. Les pentes qu'il traverse en descendant doucement sont elles impressionnantes. Je reste très vigilant dans les passages schisteux. Il coupe quelques couloirs où les torrents dévalent de la montagne en cascade.

La végétation est d'un vert soutenu, légèrement humide. Cette option nous évite de redescendre en fond de vallée et de bénéficier d'une vue panoramique sur le val d'Arc et les sommets de la Vanoise.

Sans difficulté majeure, moi qui suis sujet au vertige j'y passe avec prudence et cette petite pointe d'appréhension qui oblige à la vigilance. Il faut dire qu'en cas de pluie ou de sol détrempé cette option aurait été écartée.



Bessans - AndagneOn rejoint le sentier du Tour de la Haute Maurienne et déjeunons à l'abri des murs ruinés du hameau d'Andagne. Seule une maison reste en bon état.

Les fleurs sont encore très présentes. Le printemps froid et pluvieux, la fonte tardive de la neige et l'été ensoleillé donnent l'impression d'être fin juillet.

Ce sera ensuite la longue traversée du domaine de ski de Bonneval.

Laide, striée de câbles et plantée de pylônes, zébrée de larges pistes sans végétation, la nature a beaucoup de mal à cacher, voire à atténuer les dommages qu'on lui a causés.

Le petit cirque du Vallonnet et ses glaciers adoucit un peu cette descente. Les vaches y sont à la pâture et ruminent.

Nous retrouvons la verdure sous le couvert du "sentier des oiseaux" lors de l'approche aérienne de Bonneval, et longeons le petit torrent qui descend du Couloir de la Fontaine.



Bonneval sur ArcLe village de Bonneval sur Arc est superbe : de vieux chalets aux toits de lauzes, des balcons fleuris, la préservation de l'habitat traditionnel est la règle ici.

Le clocher de style roman lombard côtoie un verdoyant cimetière que le soleil rendrait presque accueillant...



Bonneval sur ArcMême en ce dimanche un couvreur oeuvre, sur un toit, à la taille de lourdes dalles de couverture.

La faible pente du toit permet à la neige de s'accumuler, contribuant à protéger l'habitat des froids vifs de l'hiver.

Notre gîte d'étape, l'Auberge d'Oul, est sur la place centrale. Après un premier tour du village, nous nous posons sur la terrasse.

Fort bien accueillis par Maryse Lagarde, nous nous désaltérons devant une part de tarte aux myrtilles.



Bonneval sur ArcNous serons seuls ce soir dans le dortoir pour digérer l'excellent osso-bucco accompagné de polenta à la croûte de fromage fondu et grillé.

Les façades accueillaient sur les balcons les récoltes et le combustible pour leur séchage.

Sur de larges auvents sèchent dorénavant le linge, le bois et parfois les grébons.

Ce sont des briquettes de fumier de mouton confectionnées lors de la période hivernale.

Les bêtes et les hommes cohabitaient alors dans le même espace. Mises à sécher sur les balcons jusqu'à l'hiver suivant, elles servaient de combustible dans une vallée où le bois manquait.



Retrouvez la carte du parcours Refuge d'Averole Bonneval sur Arc avec ses exports GPS


La troisième journée arrive à Carro Lac Blanc


Voyez ici le diaporama en Vanoise








Article mis à jour par Janol
le 16/11/2013
Hits 2.811

Catégorie : Publication Randonnee


Faites passer Imprimer

Voyez également nos récits de sport.

Commenter cet article

Pseudo
Adresse e-mail
Titre du commentaire
Commentaire