Le Triathlon école de la vie

Articles sport Publications Triathlon


Si il est un sport qui invite à se dépasser, c'est bien le triathlon. Ce sport ouvre t'il la route vers l'école de la vie, celle où l'on apprends étant jeune des valeurs sur lesquelles on s'appuiera à l'age adulte ?


Depuis Nice et un certain Mark Allen venu, avec l'aide de la télévision, montrer le triple effort à un large public, le triathlon a gagné les coeurs.
Chacun des sports est difficile et pour beaucoup, chez les spectateurs, enchainer les trois est sur-humain. A fortiori, lorsque l'on parle des distances de l'EmbrunMan ou de l'Ironman et que par ailleurs l'on s'est essayé sur une distance découverte, on comprends les efforts qu'il reste à faire et l'on imagine que la progression est arithmétique.
Ainsi il y a un certain nombre d'année, les triathlètes passaient pour des chevaliers de l'ère moderne.
Les JO ont contradictoirement remis ce sport à une place qui n'est pas la sienne mais qui rentre bien dans un format télé (durée, spectacle ...).
Pour autant, le triathlon développe chez ceux qui s'y tentent bien des valeurs, celles d'une école de la vie.



L'humilité

Valeur sure chez les sportifs qui aiment le triple effort long, l'humilité est ce sentiment que l'individu est respectueux dans l'effort. Si il roule durant des kilomètres dans l'effort, la moindre rafale de vent peut le faire chuter, le moindre orage dans l'arrière pays niçois le fait douter et lui demande d'être fort dans sa tête et de gérer son triple effort avec finesse.


Le dépassement

Le dépassement de soi est sans doute le moteur essentiel au triathlète pour aller de l'avant. La route est longue avant de faire un triathlon longue distance et c'est le dépassement de soi qui a permis d'aller un peu plus loin à l'entrainement et de pousser la limite ensuite en course. Alors que le premier promo a été difficile, avec de l'entrainement, je peux faire un triathlon Distance Olympique et dans quelques années bien plus long. C'est cette montée des marches, progressive mais construite qui est très utile dans les différentes écoles de triathlon. Les enfants, les ados ont besoin que ces valeurs leur soient inculquées. Plus tard à l'age adulte, la marche gravie devient un support permettant d'aller plus haut


Gestion de l'effort

Comment font-ils ces triathlètes pour enchainer natation, puis vélo puis course à pied sur de si longues distances. La réponse est claire, gestion de l'effort, gestion de sa saison. Le spectateur, aidé des médias spectacle, pense que le triathlete est capable de répéter sa performance deux fois de suite ou tout au long de l'année. Il n'en est rien, l'effort doit être géré entre les différentes disciplines et l'état de forme du jour J n'est présent que parce qu'il y a eu une préparation avant, un entrainement, un travail mental, une visualisation de l'objectif ... Coté cadre de l'entreprise, bien de ces valeurs se retrouvent dans le management, c'est dire que la pratique sportive poussée via la compétition demande à ce que des composants de la réussite, des valeurs, un état d'esprit soient mis en place pour aider à la réussite. L'école de la vie est bien là.



Alors ce triathlon est il l'école de la vie : oui par les valeurs intéressantes qu'il permet de développer, mais on peut constater qu'il est difficile de faire le lien ensuite en entreprise : s'appuyer sur ces acquis pour aller plus loin, gravir un jour la marche du management en se dépassant, fédérer une équipe en gérant les efforts de chacun vers un objectif commun.




Article mis à jour par Janol
le 25/06/2009
Hits 6.358

Catégorie : Publication Triathlon


Faites passer - Imprimer.

Voyez également nos récits de sport.

Commentez cet article


Autres publications triathlon


Pagination :  2 suivants