Traversée des Alpes du Sud Sospel Camp d'Argent

  1. Articles sport
  2. Publications Randonnee

20 km de randonnée pour rejoindre Camp d'Argent dans cette traversée des Alpes du Sud. Philippe et Stéphane nous font découvrir les paysages et l'histoire qui dominent ces lieux de randonnée.



Mercredi 28 août 2019
Sospel Camp d'Argent

7h35 - 15h05, soit 7h30 de trajet pour 20,8 km, avec un dénivelé positif de 1832 m et un dénivelé négatif de 448 m

Voyez ici pour le Road Book de Sospel à Camp d'Argent et la trace GPS Sospel Camp d'Argent.

Petit déjeuner ce matin à 7h00 dans la salle du restaurant de l'hôtel et départ à 7h35 pour une étape longue. 7h45 sur le topoguide et 1800 m de dénivelé ascendant. On quitte Sospel par le côté nord. La cour du groupe scolaire est peinte au sol pour l'éducation routière.

Rapidement nous nous retrouvons sur un sentier muletier aux murs de soutènement encore en très bon état et à la chaussée joliment empierrée. La pente est raisonnable et constante. Les nuages ont ce matin envahi le ciel. Pas d'air et une atmosphère un peu lourde mais l'environnement forestier permet un peu de fraîcheur. Stéphane avance d'un très bon pas. Les dizaines de mètres de dénivelé s'enchaînent : Baisse de Figuiera, Baisse de la Linière ... déjà 1.000 mètres de grimpés. La ligne de crête atteinte nous profitons du courant d'air pour faire une pause à ce col où un premier fût de canon séparé de sa culasse est au sol. Trois gouttes se mettent à tomber ; sur-sac préventif mais pas d'imperméable !

Sospel Camp d'Argent
Le col franchi, Stéphane, comme moi, note l'ambiance plus alpestre de notre environnement. En quelques centaines de mètres nous sommes passés d'une végétation méridionale à une ambiance plus montagnarde. Des épicéas, presque plus de pins puis les premiers mélèzes apparaissent. Nous découvrons sur la Tête de Gais un second fût de canon. Il faut dire que cette zone fut de longue date conflictuelle avec l'Italie. Guerre de Succession d'Autriche (1744 - 1748), période révolutionnaire, napoléonienne, jusqu'au dernier conflit mondial puisque la France reprit en 1947, sous l'impulsion du Général de Gaulle, la Vallée de la Roya située à l'est de la ligne de crêtes que nous parcourons.


Sospel Camp d'Argent

Un immense alpage apparaît alors qu'on accède au sommet du vallon de Boussiéra. Étonnamment les herbes sont très hautes et semblent peu propices à nourrir le bétail. Pourtant les arbres n'ont pas commencé à coloniser les pentes. La trace du GR52 a changé et grimpe vers les crêtes de Mangiabo. Nous apercevons nos premiers "nordistes" dont les silhouettes se découpent sur l'horizon.

Sospel Camp d'Argent
Ce sera ensuite le défilé de plusieurs couples, de solitaires ou binômes. Il est 11h45, l'heure du chassé-croisé. Au sommet le vent nous cueille, mais c'est pour nous "montants" plutôt agréable. Par contre tous les descendants sont bien couverts. Sur l'arrondi sommital un étrange champ de chardons apparaît. Le chemin le traverse. Si quelques fleurs sont encore présentes, la plupart des inflorescences sont en graines avec leurs plumets cotonneux. Le sol en est d'ailleurs jonché. Les derniers randonneurs croisés nous avertissent de la présence d'un troupeau de moutons et que les patous posent quelques soucis lors du passage. La bergère est venue à leur rescousse.


Sospel Camp d'Argent

C'est peu avant le Baisse de Déa, près de quelques blockhaus que nous tombons sur le troupeau. Par chance la bergère est de notre côté. Elle nous fait traverser sans un aboiement de la part des 4 gardiens canins. C'est un troupeau de 150 brebis et agneaux. Elle est salariée et, à ma grande surprise, en contrat jusqu'au 31 décembre. Elle descendra au fur et à mesure de l'approche de l'hiver. Mais la lassitude commence déjà à la gagner. "Les brebis sont dures" dit elle. Cette nuit, quelques unes se sont échappées et elle a dû en pyjama, mettre vite fait ses chaussures de montagne pour intervenir. Apparemment, il doit en manquer encore quelques unes car elle nous demande si on en a vues. Un peu à l'abri du vent d'est nous déjeunons à la Baisse de la Déa.

Le redémarrage à 12h35 est un peu dur pour Stéphane. Il retrouve son allant vers 13h00, "le temps de digérer le saucisson" dit il ! Sur le versant oriental de la crête, tantôt sur les carlines, les chardons, les crottes de moutons voire de chiens, c'est un festival de papillons.

Sospel Camp d'Argent
Un troupeau de vaches occupe la Baisse de Ventabren. On retrouve alors le mélezin et le chemin est bordé de framboisiers sauvages. Bien sûr des tas de randonneurs sont passés avant nous, mais il reste toujours quelques baies haut placées pour les grands bras ! Par trois fois, bien séparé, j'entends un petit "hou" court, vif mais n'arrive pas à déterminer son exécutant. Une chouette chevêchette peut-être? On descend tranquillement sur le flanc est du Mont Giagiabella puis, à la borne 151, gagnons par des lacets le fond du vallon de Crep pour traverser le ruisseau et remonter le flanc opposé ; une large boucle pour éviter la vacherie de Cabanes Vieilles. Au bruit de la cognée, on y fend du bois d'ailleurs.

Sospel Camp d'Argent
De vieux bâtiments de casernement militaires occupent le pied méridional de l'Authion. On distingue au sommet, à 2042 m, le fort des Mille Fourches. Ce massif a occupé une position stratégique dans les conflits passés. Bien sûr on retrouve de nombreuses traces de la seconde guerre mondiale mais c'est surtout la prise de l'Authion par Massena et Bonaparte que retient l'histoire. En juin 1793 malgré la prise des sommets de Mangiobo et de la cime de Tueis, les troupes de Masséna sont tenues en échec par les austro-sardes qui tiennent l'Authion. Promu général de brigade fin février 1794 Bonaparte commande l'artillerie. Il échafaude un nouveau plan d'attaque. Après la prise de Saorge fin avril 1794, les austro-sardes sont encerclés par les garnisons de Camp d'Argent et les avancées par l'est de Masséna. Bloqués par l'artillerie de Bonaparte au sud, les troupes ennemies pour éviter l'encerclement doivent abandonner l'Authion par le col de Raus au nord. La place forte tombe aux mains de français.

Une mauvaise nouvelle nous attend à l'entrée du GR. Le chemin est interdit suite à un éboulement et la déviation se fait par la route D68. Petite, soit, peu fréquentée, d'accord mais bitumée ...


Sospel Camp d'Argent

On aura la chance d'arriver à la Baisse de Tueis en même temps qu'un troupeau de 600 moutons qui redescend des alpages. Trois bergers encadrent les animaux avec deux chiens de travail dont un tenu en laisse. Ah, que l'herbe est bonne sur les bas côtés et les flancs pentus de la route ! Mais le chien remet rapidement tout le monde sur la chaussée. A l'avant c'est avec quelques friandises que le berger de tête fait avancer les brebis. Nous restons un bon moment avec eux. Puis nous doublons le troupeau côté parapet. On verra l'équipe qui prépare la réception des bêtes sur un large parking juste à la sortie d'un lacet de la route.


Sospel Camp d'Argent


Sospel Camp d'Argent

A 15h05 nous arrivons au gîte d'étape, l'estive du Mercantour, situé au Camp d'Argent. Ici aussi les combats révolutionnaires nous rattrapent et on entretient la légende locale. Le toponyme de Camp d'Argent serait dû à l'abandon sur le site de la solde des soldats qui n'auraient pas combattu assez vaillamment.

Nous logeons ce soir en dortoir. La structure date en peu mais la douche est chaude et le dortoir très calme. Une petite averse nous fera renoncer à la lessive et rentrer les chaussures. Durant le repas, une biche, son faon et sa bichette de l'année précédente viennent brouter juste sous nos fenêtres en lisière de forêt. Inutile de dire que le repas fut suspendu durant le temps de leurs présences.



Sur le même sujet :

Traversée des Alpes du Sud Budget de BibliographieTraversée des Alpes du Sud Budget de Bibliographie

Pour compléter ce dossier sur la Traversée des Alpes du Sud, Philippe nous a fait part de la bibliographie pour préparer cette randonnée, ainsi que du budget.


Traversée des Alpes du Sud Brunissard BriançonTraversée des Alpes du Sud Brunissard Briançon

De Brunissard à Briançon, est l'étape qui termine la Traversée des Alpes du Sud. La météo est mitigée et c'est sous un ciel gris que le dernier col est passé. Certains lieux rappellent les randonnées précédentes, d'autres construisent les souvenirs de demain.


Traversée des Alpes du Sud Ceillac BrunissardTraversée des Alpes du Sud Ceillac Brunissard

Le Queyras et ses trésors est encore à l'honneur sur la Traversée des Alpes du Sud. Le sommet à 2301 m sera atteint tôt dans la matinée. Des lieux magnifiques à contempler, des rencontres pittoresques à faire, des curiosités à aller chercher, c'est ainsi que naissent les souvenirs au jour 13 de la randonnée.


Traversée des Alpes du Sud Refuge de Maljasset CeillacTraversée des Alpes du Sud Refuge de Maljasset Ceillac

Au 13ème jour de la Traversée des Alpes du Sud, le coeur du Queyras est là, avec aux alentours ses plus grands sommets. C'est dans ce cadre bucolique, idéal pour la randonnée pédestre et la photo, que Philippe et Stéphane évoluent.


Traversée des Alpes du Sud Refuge de Larche MaljassetTraversée des Alpes du Sud Refuge de Larche Maljasset

Longue étape que celle qui relie Larche à Maljasset. Des cols sont au programme et au dessus de 2500 m. Les paysages y sont aussi magnifiques que l'adaptation à la montagne de l'homme, son habitat et son mode de vie.






Article mis à jour par Janol
le 18/03/2020
Hits 137

Catégorie : Publication Randonnee


Faites passer Imprimer

Voyez également nos récits de sport



Autres publications randonnée

Traversée des Alpes du Sud de Menton à Briançon

La Grande Traversée des Alpes (ou GTA) est l'enchainement des GR5 puis GR52 pour partir du Lac Léman et prendre son bain à Menton. Mais c'est aussi avec la lumière du soleil dans le dos pour faire face aux magnifiques paysages de montagne que la GTA se fait. C'est ce que nous propose Philippe avec une formidable randonnée de Menton à Briançon sur une durée de 15 jours, du lundi 26 août au mardi 10 septembre 2019.
(Écrit le 17/03/2020 - lu 250 fois)