Traversée des Alpes du Sud Saint Dalmas le Selvage Gite d'étape de Bousiéyas

  1. Articles sport
  2. Publications Randonnee

C'est le dixième jour de randonnée sur la Traversée des Alpes du Sud pour Philippe et Stéphane. Ce sera une étape courte et belle étape avec une altitude au dessus de 2.300 m.



Jeudi 5 septembre 2019
Saint Dalmas le Selvage - Bousiéyas
8h05 - 13h00, soit 3h55 de trajet avec un dénivelé positif de 756 m et un dénivelé négatif de 859 m

Voyez ici le Road Book de Saint Dalmas le Selvage au gîte d'étape de Bousiéyas et la trace GPS Saint Dalmas le Selvage - Bousiéyas.

Nous n'avons été que deux dans le gîte, aussi bien à y diner qu'à y dormir. Notre hébergeur devant partir de bonne heure sur Saint Etienne de Tinée, a tout mis dans le réfrigérateur y compris le sucre et le pain. La présence d'un grille-pain permet de toaster les rondelles de baguette. Un peu léger, aussi n'hésitons pas à nous faire une bolée de corn-flakes, confiture et lait en plus.

Départ tranquillement à 8h05, l'étape est courte. Elle était malheureusement nécessaire car si on voulait joindre le refuge de Larche directement, c'était 10h20 de temps (topo) de marche et 1600 m de dénivelé positif. Un temps qu'il aurait fallu refaire le lendemain pour joindre Maljasset. Ce sera donc journée repos et lessive.


Saint-Dalmas-le-Selvage
Les premiers pas se font sur le flanc sud de la montagne de Caprasse. Le soleil est déjà présent sur ce versant et les vues sur Saint Dalmas le Selvage de plus en plus aériennes. L'église paroissiale émerge du vallon et semble minuscule par rapport aux sommets et falaises en arrière plan.

À droite, désormais cachée par la montagne de Caprasse, j'entrevois la vallée montant au col de la Moutière parcourue lors de la dernière étape d'un raid en raquettes Briançon-Mercantour fait en 2006. J'ai souvenir d'une journée grise, neigeuse, venteuse, d'une arrivée sur le vallon de la Moutière où, la neige ne tombant plus, le ciel se déchirait. Nous y avions vu un groupe de soldats, qui eux, remontaient vers les anciennes casernes de Restefond. Pour l'instant le ciel est bleu et l'air plus doux. Le sentier monte tranquillement vers le vallon de la Combe puis gagne les cabanes de Rochepin. Sauterelles et papillons sont déjà de sortie.


Saint-Dalmas-le-Selvage-Col-de-la-Colombiere"
Première rencontre avec les rosiers pimprenelle, ces petits épineux, moins grands que les églantiers, au feuillage vert foncé et aux baies rouge-grenat très sombre. Nous croisons les premiers "descendeurs". Bousiéyas n'est qu'à deux heures. Quelques nuages accrochent les sommets proches. Même en montant tranquillement nous n'avons mis qu'une heure cinquante pour deux heures quarante de prévu. Vraiment les temps donnés varient énormément d'un sentier à l'autre. Ils étaient très serrés sur le GR 52, ils sont sur le GR 5 très larges. Pour preuve l'étape Saint Dalmas Valdeblore - Longon donnée pour 8h25 et faite en 7h45, arrêt d'1h10 compris à Roure, ou dans une moindre mesure celle d'hier donnée pour 6h30 et parcourue en 7h10 mais avec 40 minutes d'erreur de parcours et de 30 minutes de pause méridienne.

Saint-Dalmas-le-Selvage-le-Rio-Bas
Pause au col de la Colombière, 2307 m, homonyme de celui des Aravis parcouru régulièrement par les coureurs du Tour de France. La descente rejoint la bergerie de l'Issias. La bergère range ses affaires, la saison semble finie. A 10h50 nous atteignons les bords de la Tinée naissante.


Saint-Dalmas-le-Selvage-Combe-Male

Nous décidons d'aller remonter hors sentier le vallon vers les Clots de Bousiéyas. On longe le torrent, sautons de cailloux en cailloux, passons sous les arbres, marchons dans les fourrés. Du vrai hors-piste !. On change de rive et dans les pâturages gagnons une piste menant aux bergeries du vallon.


Saint-Dalmas-le-Selvage-les-Clos-de-Bousieyas

Les moutons ont déserté la montagne. L'herbe sèche est jaune, dorée. Vers les Clos de Tirargue, nous posons nos sacs au bord du torrent et pique-niquons.


Saint-Dalmas-le-Selvage-la-Tinee-au-Bois-d-Amprene

Quelques crottes sûrement des fumées de cervidés, biches ou cerfs, assez volumineuses attirent notre attention. Notre hôte, ce soir, confirmera la présence sur le secteur d'environ 120 cervidés, en conflit parfois avec les bergers car la meilleure herbe est souvent broutée avant l'arrivée de leurs troupeaux. En mai, alors que la route de la Bonette était encore fermée, il en a compté 90 sur le versant opposé au hameau. Quelle tondeuse ! On redescend par la rive droite par les Bois d'Amprène. Une mare sert de bauge aux cerfs et aux sangliers. Nous sommes à 13h00 au gîte.

Saint-Dalmas-le-Selvage-Bousieyas
Arrivés les premiers, nous prenons nos quartiers au troisième niveau du dortoir. 4 couchages mais nous ne serons que nous deux à ce niveau. Super, vive l'espace. "Le septième ciel" comme dit la patronne. Puis ce sera la douche et une grande lessive car le vent souffle bien et demain le temps s'annonce plus couvert. La présence de wifi permettra d'envoyer photos et nouvelles à la famille et aux amis. Laurence me prêtera la clé de la chapelle située juste en face du gîte.


Saint-Dalmas-le-Selvage-Bousieyas
Excellent repas ce soir avec soupe velouté de carottes et jambon cru, suprême de pintade, tagliatelles à la crème et champignons, chaud-froid châtaigne-chocolat chantilly aux amandes effilées grillées et caramélisées ... la cuisine de Claude Albert mérite compliments !
Après le repas, Laurence Albert expliquera à toute la tablée ce qu'est un gypaète barbu et parlera (en alternant avec un anglais approximatif car nous avons une israélienne avec nous) :
- du village de Bousiéyas, hameau village soumis au vent (bousihaz signifiant souffler en provençal) et dont la route fermée l'hiver, est traversée par une vingtaine de couloirs d'avalanche sur les 8 kilomètres aval.
- de la dernière habitante permanente dans les années 60, abonnée à Nice-Matin et que le facteur livrait en ski d'autant qu'un article du journal sur elle, lui valut un riche courrier.



Sur le même sujet :

Traversée des Alpes du Sud Budget de BibliographieTraversée des Alpes du Sud Budget de Bibliographie

Pour compléter ce dossier sur la Traversée des Alpes du Sud, Philippe nous a fait part de la bibliographie pour préparer cette randonnée, ainsi que du budget.


Traversée des Alpes du Sud Brunissard BriançonTraversée des Alpes du Sud Brunissard Briançon

De Brunissard à Briançon, est l'étape qui termine la Traversée des Alpes du Sud. La météo est mitigée et c'est sous un ciel gris que le dernier col est passé. Certains lieux rappellent les randonnées précédentes, d'autres construisent les souvenirs de demain.


Traversée des Alpes du Sud Ceillac BrunissardTraversée des Alpes du Sud Ceillac Brunissard

Le Queyras et ses trésors est encore à l'honneur sur la Traversée des Alpes du Sud. Le sommet à 2301 m sera atteint tôt dans la matinée. Des lieux magnifiques à contempler, des rencontres pittoresques à faire, des curiosités à aller chercher, c'est ainsi que naissent les souvenirs au jour 13 de la randonnée.


Traversée des Alpes du Sud Refuge de Maljasset CeillacTraversée des Alpes du Sud Refuge de Maljasset Ceillac

Au 13ème jour de la Traversée des Alpes du Sud, le coeur du Queyras est là, avec aux alentours ses plus grands sommets. C'est dans ce cadre bucolique, idéal pour la randonnée pédestre et la photo, que Philippe et Stéphane évoluent.


Traversée des Alpes du Sud Refuge de Larche MaljassetTraversée des Alpes du Sud Refuge de Larche Maljasset

Longue étape que celle qui relie Larche à Maljasset. Des cols sont au programme et au dessus de 2500 m. Les paysages y sont aussi magnifiques que l'adaptation à la montagne de l'homme, son habitat et son mode de vie.






Article mis à jour par Janol
le 25/03/2020
Hits 103

Catégorie : Publication Randonnee


Faites passer Imprimer

Voyez également nos récits de sport



Autres publications randonnée

Traversée des Alpes du Sud de Menton à Briançon

La Grande Traversée des Alpes (ou GTA) est l'enchainement des GR5 puis GR52 pour partir du Lac Léman et prendre son bain à Menton. Mais c'est aussi avec la lumière du soleil dans le dos pour faire face aux magnifiques paysages de montagne que la GTA se fait. C'est ce que nous propose Philippe avec une formidable randonnée de Menton à Briançon sur une durée de 15 jours, du lundi 26 août au mardi 10 septembre 2019.
(Écrit le 17/03/2020 - lu 250 fois)