Randonnée en Piémont : Campo Base - Rifugio Meleze

  1. Running >
  2. Articles sport >
  3. Publications Randonnee

logo piemont

Encore de beaux paysages pour cette journée de marche en Piémont. La nature avec ses charmes, ses rencontres, ses surprises



Samedi 6 septembre

Campo Base - Rifugio Meleze
6 heures et 1215 m. de dénivelé positif


Voyez ici pour le road book Campo Base - Rifugio Meleze

Nous sommes seuls à déjeuner à 7h00 ce matin. Randonneurs et VTTistes nous ont devancés pour un départ matinal. L'étape est raisonnable aussi nous prenons notre temps.
La pluie a lavé le ciel, une jolie lumière, chaude, éclaire les falaises de Rocca Blanca. Malgré les fortes précipitations sur les sommets, la cascade de Stroppia reste à sec. Seules quelques cascatelles descendent du lac d'Ars. Rien à voir avec le débit du début de l'été d'après notre gardien. Nous aurons confirmation le soir même, par 2 randonneurs, du déluge tombé en altitude rendant les sentiers torrentueux.



Une large piste, monotone, sans attrait, couvrant la conduite forcée d'un ouvrage hydraulique, remonte le Rio Maurin. J'aurais dû prendre celle passant sous la Rocca Provenzale. Je ne sais pas si elle était plus agréable, au moins était-elle en balcon sur la vallée. Une prochaine fois !!
Ce n'est qu'au bout d'une heure de marche que le soleil nous réchauffe, caché jusqu'à présent par les crêtes des monts Albrage et Freiche.
Deux couples, accompagnés d'un chien, nous devancent. Nous ne verrons pas les chamois du "Colle di Bellino". Même en laisse, nos compagnons canins sont d'excellents épouvantails pour la faune sauvage.
La montée du "Valle Autaret est une véritable ascension. La pente est sévère, le pas lent. Un berger donne du sel à son troupeau de vaches. Nous ne croiserons aucun mouton de ce côté de la frontière. Les bovins sont élevés pour la viande et vivent une certaine liberté dans ces alpages. Ceux ci broutent à plus de 2500 mètres d'altitude encore en ce début septembre.


Par endroits les fleurs (non fanées) abondent encore. Bonne excuse pour un arrêt photo et la baisse du rythme cardiaque.
Le sommet est en vue; 2813 m.


La vue est immense sur le "Valle del Maurin" que nous venons de quitter et aérienne sur les "Grange dell' Autaret" où les vaches, minuscules points blancs stationnent.
Nous laissons les schistes noirs et luisants au soleil du Monte Bellino et entamons la longue descente du versant nord.
Aujourd'hui c'est samedi (sabato en italien) et de nombreux randonneurs en couple, en groupe, accompagnés de chiens, sont de sortie.


Nous marquons l'arrêt à la bifurcation menant au col frontalier "dell' Autaret" qui bascule sur la vallée de la Haute Ubaye et redescend sur le Plan de Parouart, vaste replat marécageux et boisé de saules contourné le premier jour.
Notre sentier suit en surplomb les gorges creusées par le torrent dont les flancs se resserrent en défilé sous le Barricate. Devant nous une cabane, au soleil, à l'abri du vent, nous pique niquons: pâtes chinoises et soupe confectionnées avec l'eau chaude du thermos, fruits déshydratés.


Le défilé passé, une passerelle traverse la rivière et le chemin débouche sur le vaste plan herbeux de Pian Céol où ruminent vaches et veaux.


Un petit 4x4 stationne devant la ferme d'alpage. Nous empruntons sa piste d'accès bordée d'épilobes encore en fleur. "Rocca Senghi", cet énorme bloc rocheux réputé pour l'escalade semble menacer le hameau de "Grange Prato Rui".




Sant' Anna di Bellino est un joli hameau avec sa chapelle et ses maisons couvertes de lourdes lauzes. Un vrai plaisir pour le photographe amateur d'architecture vernaculaire. Jacky aura la patiente de m'y laisser déambuler à souhait.




Le refuge de "Meleze" est à quelques minutes par la route. De nombreux cyclistes aux superbes et onéreuses machines s'y désaltèrent. Je remarquerai que la gent féminine est plus présente sur le vélo qu'en France. Tous et toutes sont élégamment vêtus; la classe italienne!
Il n'est même pas 14h lorsque nous arrivons.


Lessive minimale, lecture, farniente et un chocolat à l'italienne...celui où la petite cuillère arrive à tenir à la verticale, une tuerie comme "ils" disent !! Le secret? Un peu de maïzena dans le chocolat donne cette consistance entre la mousse et la boisson; un délice!



La première boucle se termine avec la jolie étape : Rifugio Meleze - Chianale






Article mis à jour par Janol
le 08/10/2014
Hits 2.004

Catégorie : Publication Randonnee


Faites passer Imprimer

Voyez également nos récits de sport.

Commenter cet article

Pseudo
Adresse e-mail
Titre du commentaire
Commentaire