Tour du Méan Martin et de la haute vallée de l'Arc - Carro Lac Blanc

  1.  Running >
  2. Articles sport >
  3. Publications Randonnee
logo vanoise

Poursuite avec Philippe du Tour du Méan Martin avec le Refuge Carro Lac Blanc. Le niveau monte d'un cran coté du coté de l'altitude, mais également du coté des paysages particulièrement grandioses de beauté. Les photos et le texte font de cette étape un moment fort.



Lundi 2 Septembre 2013

Ce matin à 7h30 c'est pain grillé au petit déjeuner car le boulanger est fermé.

Départ 8h10.

Comme hier matin le temps est gris et le plafond nuageux bas.

Le soleil se lèvera à 9h00 pour notre arrivée à l'Ecot.



Bonneval - Pont de la LamaA une centaine de mètres du sentier, l'Arc passe sous le pont de la Lame (écrit Lama sur la carte IGN). Une belle vasque d'eau bleutée précède les gorges où l'érosion causée par les tourbillons du torrent a creusé quelques "marmites".



Bonneval - l'EcotDes maisons fort bien restaurées, d'autres en travaux, quelques unes en ruine, nous arrivons au hameau de l'Ecot. Notre Dame des Sept Douleurs (récupérer le corps de son fils crucifié en est une) occupe un petit oratoire. La chapelle Sainte Marguerite, ouverte, me convie à admirer ses peintures murales.

Préférant ménager son genou, Jacky va directement au refuge du Carro et je fais comme prévu la boucle des Evettes. Nous nous séparons à 9h15.


Je traverse l'Arc et chemine au milieu des près de fauche, suivant les traces du tracteur pour ménager la ressource herbeuse.

Un petit sentier quitte le bord de la Reculaz et, à travers les aulnes, commence la montée sur le flanc de la montagne. Nombreuses sont les traversées d'éboulis où quelques cairns balisent alors le chemin. A l'aplomb d'un grand cône de déjection situé au confluent des ruisseaux d'écoulement des glaciers du Grand Méan et du Malinet, le chemin se redresse sérieusement. Quelques passages nécessitent l'usage des mains. Je commence à surplomber la gorge de la Reculaz. Deux belvédères me permettent d'évaluer la profondeur du canyon. Une double série de câbles sécurisant des passages délicats terminent cette ascension. Ce sentier fut tracé par un ancien gardien du refuge des Evettes dans les années 70, personnage réputé pour l'excellence de sa cave à vins d'altitude et son coup de pinceau.

Tout naturellement le "sentier à John" (Durdilly) a pris son nom. Ce sentier original et peu fréquenté est à privilégier à la montée plutôt qu'à la descente et à éviter par temps humide.



Bonneval - Plan des EvettesJe prends le temps de descendre au pont "romain" situé presque à l'aplomb de la chute du torrent dans la gorge.



Bonneval - Plan des EvettesLe contraste est saisissant entre les nombreux méandres qui occupent le vaste dépôt sédimentaire en contrebas du Lac des Evettes et la violence de la chute.



Bonneval - Panorama des EvettesJe resterai d'ailleurs à une bonne distance du bord de la falaise tant la cassure est impressionnante et profiterai de la vue de cette jolie plaine au pied des glaciers des Evettes et du Grand Méan.

Je remonte vers le col des Evettes évitant au passage le refuge éponyme situé à ma droite et à 11h30 débute une descente rapide en coupant la boucle au Plan des Roches. La vue est jolie sur la Pointe des Arses et les pâturages qui descendent jusqu'à l'Arc. Des coups de marteau résonnent dans la montagne. Les jumelles permettent de voir que l'on refait la charpente à Lécharenne. Une partie des matériaux a dû être montée par le câble transporteur qui part de la route près du pont de la Lame.



Bonneval - l'EcotJe déjeune à l'ombre des aulnes avec une belle vue de l'Ecot et sa chapelle. L'architecture est complètement minérale et par là même mimétique.

Je repasse à 12h15 à notre point de séparation. J'en profite pour refaire un tour de village avec un beau soleil et un éclairage différent.



Bonneval - Le Montet
A 12h35 j'entame la montée vers le refuge du Carro. Elle est donnée pour 2h50. L'ancienne route longeant l'Arc est interdite à la circulation et les premières plaques métalliques, fixées sur les rochers, annonçant la limite du Parc de la Vanoise font leur apparition. La vue du hameau de Trièves où le coq chante permet d'évaluer la montée faite ce matin. On fait les foins dans la vallée et vaches et moutons se partagent les alpages.
Quelques ruminants stationnent à Pré Vieux juste avant la bifurcation du chemin. Le sentier quitte la piste mitoyenne de la rivière et commence à se raidir. Il est régulier et la pente reste raisonnable. Une demi-heure après, j'arrive en surplomb du torrent du Montet. L'eau saute de rocher en rocher et forme quelques cascatelles. Une vieille bâtisse en ruine donne le contrepoint. Sous le falaise me dominant le ruisseau sinue sur les pâturages, des tarines ruminent au bord de l'eau et la cascade gronde en arrière plan. L'endroit est splendide. Magnifique !

Je traverse une passerelle et quitte à regrets ce vallon. Quelques marmottes filent devant moi, rejoignant avec célérité leur terrier. A l'approche du ruisseau de Plan Sec, le refuge est en point de mire. On distingue fort bien sa masse carrée même si l'environnement minéral le camoufle. 14h30, je suis au carrefour avec le sentier en balcon que nous emprunterons demain. Il reste encore 15 minutes d'ascension très douce.

Des moutons se sauvent devant moi, ici pas de patous, mais quelques ânes. Je retrouve Jacky à 14h50. J'ai mis 2h15 pour monter tout en faisant des photos.



Bonneval - Lac BlancQuittant sa table sur la terrasse, Jacky m'accompagne. Nous faisons le tour du Lac Blanc afin de profiter du soleil et de la superbe vue sur la pièce d'eau et son environnement. De petites gentianes d'un indigo intense poussent dans les éboulis. Le lac est bleu, tantôt laiteux, tantôt plus turquoise. A son amont les graviers sont colonisés par une végétation rase. Les touffes de linaigrettes avec leur toupet cotonneux forment un joli tableau.

Nous tournons dans le sens anti-horaire et montons sur le repli morainique séparant le Lac Blanc du Lac Noir, plus profond sûrement car les eaux sont plus sombres. Après 50 minutes de pérégrination nous rejoignons le refuge.

Noémie la gardienne est accueillante. Elle nous apprend que la neige fut skiable jusqu'au 10 juillet et que les lacs ont dégelé le 23 du même mois.. Le printemps pourri lui a fait perdre 2/3 de sa clientèle printanière car même lorsque le soleil brillait, les pentes d'accès, exposées au sud, étaient instables et les skieurs ne voulaient pas monter de la vallée. Ici la neige regelait la nuit et les gardiens pouvaient skier en altitude dans de bonnes conditions.



Refuge du Carro-Lac-BlancAussi agricultrice, Noémie nous explique que sur Bonneval les troupeaux de moutons sont de 60 à 100 têtes. Il y a maximum 1.000 ovins sur la commune. Elle n'a pas de patous et pas moins de problèmes qu'avec. Les moutons sont plus dispersés et en cas d'attaque de loups les dégâts bien moins importants. C'est pour cette raison qu'ils ne sont pas parqués le soir. Quelques ânes complètent le troupeau.
Nathalie, la soeur de Noémie, qui tient aussi le refuge quitte le Carro pour un refuge plus accessible avec son compagnon. Noémie ferme le 12 septembre pour réfection de la cuisine. Elle ne reprendra pas l'année prochaine.

Bière et diabolo accompagnent une part de tarte maison que je trouverai un peu sèche (griottes, noix de coco et poires).
Une douche chaude, un peu de lessive, c'est à l'intérieur car le vent frais s'est levé, que nous passerons la fin de l'après midi. Neuf personnes dînent et dorment ce soir au refuge. Au menu : une soupe aux multiples légumes, des saucisses faites avec de la viande de vache (les siennes), de porc et des myrtilles, de la purée, un gruyère et en dessert un gâteau poire-chocolat. Sans rapport avec le goût du boudin la couleur fournie par les myrtilles aux saucisses lui en donnait l'aspect. Nous goûtons en fin de repas au serpolet, liqueur légèrement citronnée confectionnée sur les mêmes bases que le génépi.
Nous avons une chambre pour 2, équipée de prises de courant et de 8 patères portant le nom de "Guides". Le soleil se couche, la lumière violette éclaire les sommets situés au dessus des Evettes, la journée a été belle !



Retrouvez la carte du parcours Bonneval sur Arc Carro Lac Blanc avec ses exports GPS


La quatrième journée arrive au Refuge du Fond des Fours


Voyez ici le diaporama en Vanoise








Article mis à jour par Janol
le 25/11/2013
Hits 3.030

Catégorie : Publication Randonnee


Faites passer Imprimer

Voyez également nos récits de sport.

Commenter cet article

Pseudo
Adresse e-mail
Titre du commentaire
Commentaire

Autres publications randonnée

Tour du Méan Martin et de la haute vallée de l'Arc - Avérole
Tour du Méan Martin et de la haute vallée de l'Arc - Avérole

Philippe nous raconte sa randonnée pédestre en Vanoise autour du Méan Martin. La première étape de Lanslevillard au refuge d'Avérole.
(écrit le 10/11/2013 - lu 2.421 fois)