Découvrir des parcours de vélo

  1. Running >
  2. Articles sport >
  3. Publications Cyclisme

logo tutovelo

Partir en balade à vélo sur les routes inconnues ou faire une cyclosportive ne laisse pas les mêmes souvenirs sur les routes qui ont été empruntées. Repasser par une carte peut aider à retrouver sa route.



Après quelques années en club à emprunter 15 parcours de vélo différents, il peut être difficile de refaire l'ensemble des parcours, de mémoire et sans se tromper.
La faute à quoi ? La vitesse ? Rouler en club ?

La vitesse
Il arrive lorsque l'on fait des cyclosportives, de passer son temps, le nez dans le guidon. A surveiller la course, les écarts, sa façon de rouler, on a pas la possibilité de regarder les merveilleux paysages tant mis en avant pas les organisateurs. A l'arrivée, il reste des souvenirs fugaces de quelques moments, mais par où est on passé ?
Faire un brevet de 100 km allure cyclo, permet déjà de discuter avec les copains de route et d'avoir l'esprit moins occupé par la vitesse du groupe, permettant d'apprécier le paysage, et donc de se souvenir des lieux. A l'arrivée il reste des souvenirs plus marqués, et une idée plus précise de savoir par où on est passé.
Autre différence, vient du fait de rouler en club, ou seul.

Rouler en club
Lorsque l'on roule en club, à moins d'être capitaine de route, ou de connaître la région, on suit les roues en laissant la problématique de la route à ceux qui sont devant.
Après quelques années en club, on entend souvent les capitaines de route annoncer les directions à prendre aux croisements à venir, pourtant chacun a eu connaissance du parcours du jour.
Rouler seul est une autre approche, le parcours est non seulement préparé sur la carte avant, mais vécu sur le terrain ensuite. A l'arrivée il reste non seulement le souvenir du parcours dans son intégralité, mais en plus les moments forts ou marquant liés aux routes ou villages traversés. La distance n'est pas du tout gênante dans cette mémorisation du parcours, pour peu que les paysages soient magnifiques comme dans le Triangle Provençal.

Autant en club, la connaissance du parcours peut être laissée à d'autres, autant en roulant seul, s'approprier le parcours permet d'apprécier encore plus sa randonnée.





Article mis à jour par Webmaster
le 16/12/2007
Hits 2.666

Catégorie : Publication Cyclisme


Faites passer Imprimer

Voyez également nos récits de sport.

Commenter cet article

Pseudo
Adresse e-mail
Titre du commentaire
Commentaire