Débuter en cyclisme : apprendre à faire du vélo

Articles sport Publications Cyclisme


Les différents aspects à traiter lorsque l'on débute le vélo : le choix du vélo et sa position, le nombre de sorties par semaine, par an, le nombre de kilomètres parcourus par an, comment rouler, comment changer de braquet.


Le cyclisme est un sport qui apporte à son pratiquant de multiples bienfaits, il est social comme individualiste, il est idéal pour les compétiteurs comme pour les cyclo-touristes et randonneurs, il sied à ceux qui veulent prendre soin de leur ligne comme aux gastronomes.

Pour autant, il n'est pas aisé d'appendre le vélo en suivant des cours comme on peut le faire en ski, en natation.
Cet article a donc pour but d'aider les débutants "à apprendre à pédaler" voire à "faire du vélo" : gouter avec un plaisir certain à la liberté que l'effort à vélo peut apporter.

Cet article n'est pas scientifique mais s'appuie sur une expérience de plus de 20 ans de vélo

Il y a différents aspects à traiter lorsque l'on débute le vélo : le choix du vélo et sa position, le nombre de sorties par semaine, par an, le nombre de kilomètres parcourus par an, comment rouler, comment changer de braquet.


Les apports de l'expérience

Mais ce n'est pas tout, l'expérience nous apprends que le vélo et sa pratique forment un tout, et qu'il n'est pas envisageable de séparer ce tout de l'environnement lié à la pratique : la météo, l'état de la route, sans oublier un élément essentiel : le cycliste.

Ainsi de retour de Paris Brest Paris, après avoir effectué quelques milliers de kilomètres dans l'année, je peux dire avec certitude que ce qui fait avancer le cycliste, c'est sans aucun doute sa tête (et non pas le prix qu'il aura mis dans son vélo), c'est sans aucun doute son expérience (on en trouve ni en magasin ni sur internet, mais sur la route et dans les clubs de vélo).
Voyez à ce propos ce que j'ai écrit de retour d'un 1.000 km sur les apports de l'expérience.





Le choix du vélo et sa position

Vélo de routeAvec quel vélo rouler ? : les vélos que l'on utilise sont, à quelques milliers d'euro près, les mêmes que ceux utilisés par les pro du Tour de France. A savoir, un cadre classique en acier, alu, ou carbone, une paire de roues de 700 en alu généralement, et un groupe pour la partie dérailleur, freins.
Sur Sport-endurance Running, nous partons du principe que ce n'est pas le matériel qui prime, dès l'instant que celui ci est adapté à la pratique cycliste. Il est plus utile d'avoir un vélo sur lequel on est bien positionné, même si il est en acier ou en alu, qu'un vélo sur lequel on est moins bien positionné et qui est en carbone.
Si vous pratiquez le vélo jusqu'à 5 ou 7.000 km par an, la bonne position sur le vélo s'acquiert facilement. Voyez cet article sur la position sur le vélo
Si vous êtes au delà de ce kilométrage ou si vous abordez des longues distances, il vous est possible de faire une étude posturale chez un vélociste. De préférence utilisez vos relations pour choisir le bon, mais cette étape n'est pas du tout obligatoire.

Dans le choix du vélo, il y a le choix de la roue libre et le choix du pédalier.



Le choix du braquet

Les débuts à véloLe pédalier est dit compact lorsqu'il n'y a que deux plateaux (un 36 dents et un 50 dents), il est dit triple lorsqu'il y a trois plateaux (30, 40, 50 dents par exemple). La roue libre dispose de 9 à 10 voire 11 pignons.

Le choix du triple dépends de votre niveau de pratique, dans un premier temps le compact suffit.
Le choix de la roue libre est important selon ce que vous voulez faire : pour de la route en plaine, des sorties de 100 km et plus, il convient d'avoir une roue libre étagée de dent en dent : 13 * 23 par exemple. L'étagement de dent en dent permet de diminuer la différence de braquet et de pédaler en gardant un rythme de pédalage cohérent.
Si vous faites plutôt de la montagne et sur longue distance, il faut à la fois un 13 dent pour les descentes et un 25 ou 26 dents pour les cols. Vous pouvez aisément plus tard posséder une seconde roue libre dite montagne (voire un vélo dédié - ce qui est encore mieux).

Un choix de braquet de 39 * 50 en pédalier et 13 23 en roue libre est un excellent compromis pour apprendre à pédaler ET à progresser en travaillant le rythme de pédalage.
Pour aller plus loin voyez cet article expliquant quel braquet choisir.



Les sorties par semaine et par an

Le cyclisme comme les autres sports s'accommode bien du nombre de sorties effectuées. Un cycliste qui roule 1 fois par semaine sera moins en forme que le cycliste qui roule 3 fois dans la semaine. De ce postulat, il découle deux petites règles que l'on peut appliquer si on en a la possibilité pratique.
1 - Faire du vélotaf (activité qui consiste à aller au travail à vélo) : ne faire que 5 ou 6 km tous les jours apporte plus de bienfaits que de ne rien faire et cela s'en ressent de manière positive à la sortie du dimanche lorsque on s'aperçoit que les compagnons de route ont plus de mal que nous.
2 - Comme en course à pied, le découpage d'une activité porte ses fruits : il vaut mieux faire 50 km deux jours d'affilée que 100 km en une sortie. L'organisme récupère mieux sur deux sorties que sur une seule.

Sur la semaine, il est déjà bien de faire une sortie, de 60 à 80 km l'hiver, de 100 à 120 km en été, c'est bien mieux c'est à dire que ce serait le minimum. Les cyclistes selon la région roulent tout l'hiver, d'autres font une coupure aux mauvais jours et font une reprise ensuite. Dans tous les cas on ne roule pas de la même manière en hiver qu'en été.

Sur l'année, le cycliste peut faire 52 sorties par an, si il n'a pas fait de coupure, et peut compter rouler entre 3.000 et 5.000 km.
5.000 km est une bonne distance annuelle. 7.000 km corresponds à un cycliste qui fait des 200 km dans l'année et des sorties régulières, ensuite il y a ceux qui font plus et qui en veulent encore.

Rouler c'est bien mais comment rouler ?
Lire : comment bien rouler à vélo




Article mis à jour par Janol
le 10/10/2015
Hits 69.974

Catégorie : Publication Cyclisme


Faites passer - Imprimer.
Partagez cette page :

Voyez également nos récits de sport.

Réactions et Commentaires

commentaires Voir les 2 commentaires

Commentez cet article


Autres publications cyclisme

Position du pied sur la pédale
Position du pied sur la pédale

Avoir une position idéale sur un vélo nécessite plusieurs choses. Certaines sont statiques : la hauteur de selle, la longueur des manivelles, d'autres sont dynamiques : la position du pied sur la pédale, notamment lors du pédalage.
(Écrit le 03/05/2015 - lu 7.539 fois)


Entraînement hivernal
Entraînement hivernal

Quoi faire lorsque arrive le mois de novembre et qu'en course à pied comme à vélo, les conditions climatiques, la motivation ne poussent pas à aller sur les stades ou sur les routes. Quelques idées ou plans à préparer.
(Écrit le 20/10/2014 - lu 3.762 fois)



Pagination :  2 suivants