Tourner les jambes c'est rouler à une certaine vitesse

Articles sport Publications Cyclisme


En vélo, plusieurs paramètres font que l'on roule à une vitesse donnée. Pour rouler plus vite, il y a deux choix, pédaler plus fort, ou pédaler plus vite. Voyons à partir de là comment pédaler avec efficacité et répondre à : quel braquet choisir ?


Pédaler plus fort

Lorsque l'on veut accélérer, c'est cette option qui vient en premier à l'esprit. On descend la chaine d'un pignon et on roule plus gros, la cadence a ralenti et au bout de trois à quatre tours de pédalier, on roule effectivement plus vite.
Pour un développement de 50 x 17, tourné à 90 tours par minute, on passe de 33 k/h à 35 km/h avec le 50 x 16. Le coeur ne tourne pas plus vite et l'effort semble donc facile. C'est peut-être pour cela que cette solution, paraissant plus facile, vient naturellement à l'esprit du cycliste. C'est un bon système, hélas, pour engranger de l'acide lactique dans les jambes, et sauf à être bien entrainé, on finit par le payer. Autre solution, tourner les jambes plus vite !

Pédaler plus vite



Mont-Ventoux

Pédaler plus vite, c'est passer d'une vitesse de rotation de jambes de 90 t/minute à 95 t/minute. Soit, pour un développement de 50 x 17, passer de 33 km/h à 35 km/h avec une cadence de 95t/minute

Le Coeur tourne également un peu plus vite, mais à vitesse identique (35 km/h) beaucoup moins d'acide lactique est produit dans les muscles, car les jambes sont musculairement moins sollicitées qu'avec l'exercice précédent

Vive l'endurance !

Ce n'est donc pas tant sur quel développement on tourne les jambes qu'il faut regarder son effort, surtout sur longue distance, mais pour un développement donné et en adéquation avec le profil, à quelle rotation de jambes on le tourne.
Rouler sur du plat à 100 t / minutes à 25 km/h (34 x 17), permet de rouler longtemps et sans beaucoup d'entrainement.

Avec de l'expérience, il est intéressant de trouver sa bonne rotation de jambes sur les différents profils de parcours, plat, bosses courtes, bosses longues, cols et ainsi pourvoir préparer sa saison de 200 kms, de cyclosportives et autres brevets et d'arriver devant les copains avec le sourire !

Quelques outils de braquets

Vous trouverez ainsi pour faire par vous même ces calculs selon votre vitesse de jambes et vos braquets, le tableau des cadences.

Ce tableau affiche pour un développement donné, et une vitesse de jambes, la vitesse obtenue. Vous pouvez ainsi comparer la cadence avec les résultats obtenus en jouant cette fois ci sur les braquets.

Essayez également le cadenceur vélo, outil permettant d'optimiser les braquets en fonction de la cadence de pédalage, bien pratique pour comparer en dynamique le choix entre un triple plateau et un pédalier compact.




Article mis à jour par Janol
le 13/06/2016
Hits 23.720

Catégorie : Publication Cyclisme


Faites passer - Imprimer.
Partagez cette page :

Voyez également nos récits de sport.

Commentez cet article


Autres publications cyclisme

La cadence de pédalage ou comment rouler vite et longtemps

Il y a bien des années, pour accélérer à vélo, je croyais qu'il fallait mettre une dent de moins. Avec le temps, j'ai compris qu'il fallait, bien au contraire, mettre une dent de plus. Accélérer sur le plat ou monter une bosse, la cadence est la clé de la réussite.
(écrit le 08/06/2015 - lu 6.526 fois)


Position du pied sur la pédale

Avoir une position idéale sur un vélo nécessite plusieurs choses. Certaines sont statiques : la hauteur de selle, la longueur des manivelles, d'autres sont dynamiques : la position du pied sur la pédale, notamment lors du pédalage.
(écrit le 03/05/2015 - lu 6.551 fois)



Pagination :  2 suivants