Vélo couché

Articles sport Publications Cyclisme


Le vélo couché, vélo du futur. C'est en tout cas ici une présentation de cette nouvelle passion et ces drôles de machines qui seront peut-être les vélos de demain !


Les vélos de demain !



Les vélos couchés, dit Vélos Horizontaux !


En effet, dés que l'on apporte du nouveau, certains sont négatifs, curieux et intrigués et voire même négatif sans connaître le produit, les avantages où le projet etc. !


Alors nous sommes quelques pratiquants en France à tendre la main aux gens pour faire découvrir ce nouveau moyen de locomotions en présentant ces avantages et ses inconvénients. Bien qu'il y ait beaucoup plus d'avantages que d'inconvénients. De ce fait par ce petit article, j'ai aussi voulu réagir et répondre aux questions et réactions des gens ! Lorsqu'ils nous croisent sur les routes en nous disant ou en se disant :

"Qu'est ce que c'est ce drôle d'engin, qu'est ce vélo bizarre, regarde on dirait un vélo d'handicapé, super cet engin, ho drôle de machine mais super moderne, c'est fun ce truc, génial cette chose etc !"


Et bien pour répondre aux questions des gens qui nous croisent sur les routes. Non ce n'est pas un vélo d'handicapé et ce n'est pas un truc bizarre, ni une chose etc. Ou une superbe machine etc !


C'est un vélo qui s'appelle tout simplement un Vélo Couché ou Vélo Horizontal pour la version Française.

Pour la version Internationale, (en Anglais) il se nomme Bent, Recumbents etc.


Maintenant je pense que les gens qui peut-être liront cet article, nous regarderont bien moins bizarrement et connaîtront mieux les avantages et l'origine de ce vélo !



Les avantages du vélo couché :

- Plus mal au dos, aux cervicales, aux fesses ni au sexe etc..

- Moins de prise au vent et donc plus aérodynamique etc.

- Pour le même effort on va plus Vite

- Position de pédalage, on a un retour veineux fantastique qui économise le cœur !

- C'est relaxant et amusant etc

- Super pour la randonnée et les longues distances etc.

- Possibilités de plusieurs sacoches et matériel etc.

- Etc.



Les inconvénients du vélo couché :

- Réflexions bêtes des autres usagés !

- Position plus basse (selon les modèles) visibilité voitures etc.! Mais avec fanion, ok.

- Prix soit disant élevés pour certains !

- Adaptation !



Origine de ce Vélo ?


Vélocar est le nom du tout premier vélo couché.


Né de l'imagination de Charles Mochet et de son fils Georges, il a vu le jour en 1928 et permis notamment à Francis Faure d'effectuer 45,055 kilomètres dans l'heure en 1933! Une performance qui (déjà!) incita l'Union cycliste internationale à interdire son utilisation en compétition. On est alors en 1934 et, pendant une quarantaine d'années, on n'entendra plus parler de vélos couchés. Dans les années 70, ils reviennent sur le devant de la scène aux Etats-Unis, en Angleterre et aux Pays-Bas grâce notamment à l'évolution technologique. Utilisés dans les transports urbains, ils font aussi l'objet de compétitions officielles et de courses aux records. Aujourd'hui, grâce à un carénage, ils peuvent atteindre les vitesses les plus folles : plus de 110,58 km/h sur 200 m lancé et 81,158 km dans l'heure. Des performances réalisées sous l'égide de l'IHPVA (Internationale Human Powered Vehicle Association) et non plus de l'UCI.


Aujourd'hui, du au rejet de l'UCI, tous les passionnés et pratiquants sont affiliés et dépendent de la IHPVA.




Pour la France, nous avons plusieurs associations qui regroupent les passionnés.


1) L'AFB (Association Française des Bentrideurs)

L'AFB est une association purement Française & Francophone, elle à pour but de promouvoir le Bent en France et sur les territoires Francophones, d'organiser des compétitions, des réunions et rendez vous de Vélos Couchés, d'organiser des sorties, balades, randonnées entre les divers membres et de travailler en parallèle avec la HPV etc. Bien évidement, elle dispose d'un site Internet et d'un Forum etc.

Pour plus de renseignements connectez vous sur : Association Française des Bentrideurs





2) France HPV (HPV = VPH = Véhicules à Propulsion Humaine)

La HPV est une association qui est plus axée sur tout ce qui est performances à Propulsion Humaine.

Mais elle a la même vocation et le même but.

A savoir que pour l'année 2006 les championnats du monde de Bent (de vélos couchés) s'effectueront en France sous l'effigie de la HPV et de l'AFB, un moment à ne pas manquer !

Bien évidement, elle aussi dispose d'un site Internet et d'un Forum etc. Vous pourrez même lire toute l'histoire en détail de la Mochet story et du Vélo Couché !

Pour plus de renseignements connectez vous sur : France HPV

Puis bientôt, probablement naissance d'une Fédération Française de Vélos Horizontaux !

Si vous avez des questions ou désirez quelques photos etc. N'hésitez pas à me contacter !

Je me tiens à votre disposition. . Stéphane.





Article du 08/10/2005 paru dans le monde.





Les mordus de la petite reine risquent-ils l'impuissance ?

Le vélo menace-t-il le bonheur des couples ? Il pourrait, en tout cas, être mis en cause dans certaines pannes sexuelles chez l'homme, ce que l'on désigne sous le terme de "dysfonction érectile". Pas moins de trois études et un éditorial, publiés dans l'édition de septembre du Journal of Sexual Medicine, accusent les selles de vélo, et en particulier celles comprenant un bec effilé vers l'avant.

En comprimant le périnée, zone comprise entre les organes génitaux et l'anus, ces modèles exercent une pression trop importante sur les artères et les nerfs participant au bon fonctionnement sexuel. Les mordus de bicyclette connaissent cette sensation d'engourdissement local.

Peu de travaux ont été menés chez des femmes, mais la physiologie féminine étant ce qu'elle est, on peut imaginer que la compression due à la selle perturbe la vascularisation et l'innervation du clitoris.

Dans un article quelque peu provocateur sur le sujet, un urologue bostonien, Irving Goldstein, n'hésitait pas, en 1997, à diviser le monde du cyclisme masculin en deux : "ceux qui sont impuissants et ceux qui le seront". Selon plusieurs études, 5 % des cyclistes ayant une pratique intensive souffriraient d'un trouble modéré à sévère de l'érection. Mais ce chiffre pourrait être sous-estimé du fait d'une sous-déclaration.

L'article de 1997 avait au moins eu le mérite de pousser les fabricants de selles à mettre au point des modèles présumés moins traumatisants pour les entrejambes. Malheureusement, ces selles en partie évidées ou comportant un gel ne suffisent pas à faire disparaître leurs fâcheuses conséquences sur la sexualité masculine.

Les études du Journal of Sexual Medicine concluent de manière convergente que plus une personne fait du cyclisme, plus elle risque l'impuissance ou, à tout le moins, une baisse de la libido. Spécialiste de la reproduction et déjà auteur, en 2002, d'une étude chez des policiers à vélo montrant qu'ils avaient moins d'érections nocturnes que leurs collègues n'utilisant pas ce moyen de transport, le docteur Steven Schrader signe l'éditorial. Il rassurera les cyclistes occasionnels, mais inquiétera ceux qui passent plusieurs heures par semaine sur leur deux-roues.

Paul Benkimoun



Article paru en réponse d'Eric Souffleux

, (un collègue de Vélo couché de l'AFB)

Pour éviter l'impuissance, pédalons couchés !

L'article de Paul Benkimoun publié en première page de l'édition de samedi a retenu mon attention. Les selles de vélos provoqueraient des dysfonctionnements érectiles. Cette information conforte mon impression que les vélos traditionnels, sur lesquels on pédale debout, sont de véritables engins de torture qu'il faudrait vite mettre au placard.

Mais par quoi pourrait-on les remplacer alors que pour des raisons évidentes de pollution et d'encombrement, il serait souhaitable que davantage de gens se déplacent à vélo plutôt qu'en voiture ?



La réponse tient pour moi de l'évidence : pédalons couché ! Ces vélos (majoritairement de construction hollandaise) sont inconnus du grand public à cause de la pollution mentale qu'entraînent les compétitions organisées par l'Union Cycliste Internationale, dont le prestigieux Tour de France. Ces vélos sont interdits des compétitions UCI depuis 1934 alors qu'ils sont jusqu'à 30% plus efficaces, simplement parce que la position horizontale offre au cycliste une meilleure pénétration dans l'air. Il y a ensuite une foule d'avantages. Les pieds étant au même niveau que le coeur, on a un retour veineux fantastique qui économise le coeur. La position horizontale rend possible l'intégration d'un carénage intégral pour protéger le pilote des intempéries. Le confort est extraordinaire: il s'agit vraiment du point fort de ce type de vélo. On n'a jamais mal ni au dos, ni aux poignets, ni à la nuque, ni au sexe. Je peux vous assurer que si des scientifiques faisaient des études sur les 25 000 cyclistes horizontaux qui sillonnent la Hollande, ils ne verraient pas toutes les pathologies érectiles qu'ils constatent sur les machines de torture autorisées et même prônées par l'UCI. Je me rappelle une réflexion d'un puriste de l'UCI à qui je parlais du confort de mon vélo couché : "Un vélo, c'est fait pour souffrir !". Avouez que ce n'est pas très encourageant pour inciter les gens à abandonner leurs autos.

Le dernier avantage pour les pionniers que nous sommes (autour de 500 en France) est que nous ne passons pas inaperçus et nous sommes souvent encouragés par les passants émerveillés qui comprennent très vite que les vélos couchés sont l'évidence.

Bien cordialement

Eric Souffleux, Email : webmaster@generationsfutures.net




Article mis à jour par Eric Souffleux
le 09/11/2011
Hits 39.587

Catégorie : Publication Cyclisme


Faites passer - Imprimer.
Partagez cette page :


Voyez également nos récits de sport.

Réactions et Commentaires

commentaires Voir les 18 commentaires

Commentez cet article


Autres publications cyclisme


Pagination :  2 suivants