Preparer ses pneus pour Paris Brest

  1. Running >
  2. Articles sport >
  3. Publications Cyclisme

logo Paris-Brest-Paris

Paris Brest Paris est dans un peu plus d'un an, il est temps de préparer ses pneus pour la célèbre randonnée aux 5.000 participants. Acheter ses pneus à l'avance est une bonne option, notamment pour les faire sécher.


16 Aout 2015, 18 heures, les cadors s'élancent du Gymnase de Saint Quentin à plus de 40 km/h. Un seul but, lâcher les suceurs de roues amateurs et foncer vers le 1er contrôle à Mortagne au Perche, après quelques bosses.
Si les images de Paris Brest Paris vous viennent en tête, c'est que la préparation mentale est en route, laissons la faire, occupons nous du matériel et particulièrement des pneus.


Quels pneus choisir pour Paris Brest Paris ?

Différentes sections existent concernant les pneus. Les cyclos qui préfèrent le confort sur les 80 à 90 heures de la randonnée auront intérêt à prendre des pneus de 25. A l'opposé, ceux visant la performance préféreront une section de 23. Cependant dans les deux cas, des chambres en latex (env 10 eur) apporteront également un bon confort de route sur les sections 25 comme 23.
Coté gonflage, compter 1 kg de pression pour 10 kg de poids du cycliste, sans dépasser la pression max du pneu selon les recommandations du manufacturier.
Les routes de PBP ne sont pas lisses comme le billard de la nationale 7, disons que 70 % du revêtement est granuleux. Ce qui veut dire que le rendement des pneus doit être pris en compte comme le confort du cycliste (gants avec renforts sur le canal carpien, guidoline doublée, chambres latex). Reste ensuite à préparer ses pneus.


Comment préparer ses pneus

Préparer ses pneus, c'est les acheter au plus tôt. Compter un jeu de pneus pour les brevets et l'entrainement dés janvier, et compter un second jeu à monter au plus tôt un mois avant le départ.
Entre temps, mettez vos pneus à l'abri de la lumière et laisser la gomme durcir. Les pneus vendus sur le marché connaissent peu de temps de stockage, sitôt fabriqués, ils sont vendus, la gomme est alors plutôt tendre, sensible aux silex des routes bretonnes. Ce même silex qui adore se montrer sur la route après la pluie. Mettez vos pneus neufs au placard et oubliez les jusqu'à la mi-juillet, voire même après si vous voulez rouler encore 1.000 km...
Pensez à prendre le meilleur de vos pneus usagés (généralement celui de la roue avant), pour l'emmener comme pneu de secours dans vos affaires.
Un bon choix de pneus et des pneus secs, c'est un PBP sans crevaison, ni réparation.
Bonne préparation !



Toutes les questions que vous vous posez sur PBP se trouvent dans la Foire aux questions Paris Brest Paris



Article mis à jour par Janol
le 29/07/2014
Hits 1.891

Catégorie : Publication Cyclisme


Faites passer Imprimer

Voyez également nos récits de sport.

Commenter cet article

Pseudo
Adresse e-mail
Titre du commentaire
Commentaire