Petit déjeuner du marathon

  1. Running >
  2. Articles sport >
  3. Publications Marathon

logo run

Que prendre comme petit déjeuner pour un marathon ? Thé et croissant caloriques ou céréales diététiques ? Voyons les recettes qui marchent, issues de l'expérience.



Le matin d'un marathon, il y a généralement le petit déjeuner et le soucis que cela pose depuis que l'on s'y prépare.

Que va t-on manger ?

Est ce qu'il vaut mieux faire comme tous les matins pour ne rien changer aux habitudes, ou bien charger le petit déjeuner en ajoutant des calories de réserve pour la course ?

Voyons un peu ce qu'il est possible de faire avec des explications et un retour d'expérience en marathon, 100 km et autres Paris-brest-Paris à vélo.

Faire des réserves

Le petit déjeuner pour se faire des réserves pour la course est d'un bon point pour la course. Cela viendra compléter ce qui est déjà fait avec des pâtes aux repas sur les trois dernières semaines, dont la vieille et l'avant-veille immanquablement.

Nous verrons une proposition de contenu de ce petit déjeuner sportif endurance en fin d'article.

Boire un bon bol de café

Le café est comme le dit l'adage, une boisson qui calme, ... lorsqu'on en boit pas.

Dans ce sens là, il n'apporte rien au coureur de se charger en caféine sur un sport de longue haleine. Le coeur va déjà monter sous l'effet du stress, puis par la suite avec l'effort et va ainsi produire des toxines, silencieusement jusqu'au mur des trente cinq km. Réduire sa dose de café dans les dernières semaines peut permettre se faire baisser son rythme cardiaque, y compris à l'effort, et de jouer dans le bon sens en fin de marathon.

De plus, le stress de début de course et de préparation du marathon va apporter une excitation et il n'est pas utile d'en ajouter avec du café, bien au contraire, réduire apporte plus d'aisance, de bien être, de calme, surtout pour les coureurs nerveux.

Boire du thé

Le thé contrairement au café n'énerve pas, et excite seulement et à moindre dose. Ce peut être une boisson, mais pour un marathon n'est il pas plus utile de manger plutôt que de boire.


Le petit déjeuner classique

Dans l'esprit selon lequel l'on ne change rien un jour de course, ce peut être bon de prendre le petit déjeuner de tous les jours, mais est ce que ce sera suffisant pour une dépense d'énergie de plus de 3 heures ?

Le pain ne va pas rester longtemps dans l'estomac, la confiture est trop sucrée, et le beurre va apporter du gras qui n'est peut-être pas cohérent avec ce que l'on fait.

Changeons les habitudes de ne rien changer un jour de course, avec un essai du petit déjeuner sportif endurance, sur une journée d'entrainement, comme par exemple la sortie longue du dimanche matin du plan d'entrainement marathon.

Voyons donc ce petit déjeuner endurance


Petit déjeuner sportif endurance

Ceci est une proposition de petit déjeuner, elle est simple, elle a fait ses preuves.
Le petit déjeuner sera pris 3 heures avant le marathon.
Dans un pot de fromage blanc de 500 gr, découper une banane ou deux, ajouter des céréales muesli, sucrer si besoin avec du miel, mélanger et régalez vous.
Ce déjeuner va apporter de l'énergie en endurance, et il sera digeste.
En cours de marathon, il faut essayer de boire le plus régulièrement possible, et manger de l'énergie : la banane est un bon aliment endurance, une demi banane un ravitaillement sur deux ou trois peut vous apporter de la bonne énergie longue pour courir au delà de trois heures trente.

Bon marathon avec une immense dose de plaisir tout au long des 42 km et le grand sourire sur les 195 derniers mètres !





Article mis à jour par Janol
le 24/09/2016
Hits 10.923

Catégorie : Publication Marathon


Faites passer Imprimer

Voyez également nos récits de sport.

Réactions et Commentaires

Voir les 1 commentaires

Commenter cet article

Pseudo
Adresse e-mail
Titre du commentaire
Commentaire