Ces messieurs

Running Recits

Ces messieurs

Récit de cylotourisme, paru dans la Roue ensoleillée.

Quelques huit mois déjà me séparent de Marseille. Après que le temps nécessaire à l'installation en région parisienne fût passé, le vélo repris ses droits, sous l'impulsion de l'instinct sans doute. Un coup de TGV sur Marseille et me voilà ensuite dans le R.E.R avec le vélo sous le bras (pas de garde boue, la fourche vers l'intérieur, le guidon vers la selle, les roues de part et d'autre du cadre, les pédales dans le sac; le tout emballé dans une grande housse et ni vu ni connu : ça roule).

Tous les dimanches matin (quand il ne pleut pas) je quitte Issy les Moulineaux direction Clamart ou Versailles pour rejoindre la vallée de la Chevreuse et ses bosses. Ah, ce n'est pas l'Espigoulier ou la Gineste, mais ce n'est pas les Termes non plus. Les pins sont remplacés tout bonnement par une pléiade d'essences d'arbres (boulot, chênes, peupliers) et la garrigue par des terres en culture. La vallée de l'Huveaune, tant appréciée par Raymond, c'est la Seine qui la concurrence et question de froid l'emporte haut la main.

Concernant les triathlons, après Ajaccio en mai, Marseille en Juin, ce fût Fontainebleau en Septembre et Rambouillet en Octobre. Malgré le manque d'entraînement, les résultats furent moyens, mais le plaisir de courir est toujours là, ce n'est que l'environnement qui a changé (sauf peut être le soleil qui est toujours le même et pourtant).

Quelquefois dans la vallée de la Chevreuse, alors qu'une cote se profile, je sens comme une envie d'accélérer, d'aller plus vite que celui que je sens dans ma roue, et me revoilà sur ces routes de Nice à Marseille via Néoules, le soleil chauffe, l'allure va bon train, on dit que le reste de la troupe est loin derrière, le matin Chantal et Claude étaient là, la veille Raymond dans les Maures faisait du tourisme et je me plaisais à l'accompagner, de même je crois que Michèle après quelques 200 km, si si je me souviens; Léon après le repas de midi racontait son conseil de révision et le soir à l'hôtel l'ambiance était encore de la fête, donc je continuais à accélérer, et encore et encore, au sommet je me retournais ... pas de Bernard, un frisson me traverse le dos, alors je décidais de faire la descente en tête vers Néoules les Chevreuses ... Nostalgique Kilomètre.

D'autres fois, alors que mon compteur indique une vitesse supérieure à 30 km/h, j'entends comme qui dirait Michel signalant qu'on va trop vite avec une intonation qui me résonne encore dans la tête.

Et si Marseille-Nice ne passe pas par Paris, d'autres occasions de Rendez vous y partent ou y arrivent, alors Bernard, Raymond ou Michel, mais aussi Henri (s), Daniel, Edgar, Jean (s), faites moi signe.


Partagez cette page :




Envoyer cette page par e-mail



@




Randonnée

Collioure Cadaqués : Banyuls sur Mer - Collioure

Comme le bouquet final d'un feu d'artifice, ce Roses Collioure en randonnée pédestre se termine par une explosion des sensations. L'arrivée depuis la Tour de Madeloc avec le soleil, les couleurs, l'approche intimiste de Collioure, c'est un final en apothéose. Commencer cette randonnée par Collioure, aurait été comme commencer un repas par le dessert.


Collioure Cadaqués : Cerbère Banyuls sur Mer

Avant dernier jour de randonnée et arrivée sur Banyuls sur Mer après une traversée de vignobles, de cols et de sites rappelant l'histoire et les traditions locales.


Collioure Cadaqués : Llançà - Cerbère

Au 4ème jour de randonnée, c'est le passage de la frontière espagnole et l'arrivée sur Cerbère. De belles photos et des pages d'histoires se tournent au fil des paysages colorés.


Collioure Cadaqués - El Port de la Selva - Llançà par le sentier côtier.

Au troisième jour de randonnée entre Roses et Cadaqués, c'est la pluie qui s'invite et donne à la journée d'autres couleurs. Le littoral vers la Llançà a tout de même un intérêt et la destination de la journée rappelle des souvenirs.


Collioure Cadaqués randonnée jusqu'à El Port de la Selva

Au second jour de randonnée, Philippe quitte le port de Cadaqués. La journée sera riche en couleurs avec un paysage minéral et maritime de toute beauté. Découverte du phare du parc naturel de Cap de Creus et des étonnantes cabanes en pierre sèche.


Webzine loisirs : Récits de cyclisme, course à pied, raids, randonnée

Cyclisme et cyclotourisme

Grimpée du Ventoux

Grimper le Géant de Provence lorsqu'il est enneigé, un délice de Provence

Luberon et Sainte Victoire sous le vent

Un Tour du Luberon version Mistral.

Esprit Club es tu là ?

Observer un club de l'intérieur

Sur les traces de Michel Strogoff

Annonce de l'association Sur les chemins du monde pour la traversée de l'Europe de Brest à Vladivostok en vélo

De l'individualisme et de ses ennuis

Rouler seul ou bien rouler en club ?

Ces messieurs

Souvenirs à velo

Termes Nostalgiques

8 kilomètres de montée entre copains

Bilan de santé

Vélo et Triathlon font bon ménage

Paris Brest Paris ou la grande aventure

: 1.200 km en vélo, raconté par une cyclote

Récit de cyclocamping

Voyage en italie et qui aurait pu mal finir.

Course à pied

Participer à Marseille Cassis

Marseille Cassis : LE semi-marathon de provence

Paris versailles

le rallye pédestre de Septembre

Millau Marathon le récit

Millau : le 100 km est en vue, et comment !

40 km pour préparer Millau

Un marathon pour préparer une course

Le Millau du Coeur et des larmes

Millau, après la préparation, la course !

Raids et trails

La Fortiche

Fortiche : le trail