De l'individualisme et de ses ennuis

Running Recits

De l'individualisme et de ses ennuis

Récit de cyclotourisme paru dans la Roue Ensoleillée.

DIMANCHE 24 JANVIER,

Ils étaient 14 à la sortie matinale, le parcours archi connu passait par le Col de l'Ange.
Le retour depuis le sommet du Col jusqu'à OBI est roulant à souhait ; trop peut être.
Une fois lancés, les deux virages négociés, ils enroulent les bougres ! Un derrière l'autre ; le peloton s'étire en prenant de la vitesse, si les premiers appuient sur les pédales, les autres enroulent sans mal, mettant à profit l'effet d'aspiration.

Venant dans le sens opposé sur son vélo, un Papy fait des signes de la main dans la direction des cycles; il semblerait qu'on le connaît quelques uns semblent même le reconnaître. Raymond est de ceux là, il a l'œil vif ce cyclo là. Entre le solitaire et le groupe, des exclamations liées à la surprise sans doute, fusent çà et là. Mais l'individu a, à peine le temps de réagir que le peloton est passé, défilant devant lui pour le laisser seul. Incompréhensible, pourquoi ces cris de joie, de surprise pour .... pour rien. Dans la rue, à une autre heure sans doute, le bonjour est un début à un échange, là, à vélo, sur une vive allure, le bonjour veut aussi dire au revoir.
Vers AUBAGNE, les cyclos enroulent toujours, pour s'arrêter au premier feu rouge, et attendre ceux qui n'ont pu ou n'ont voulu suivre. Le papy est désormais reconnu, démasqué, quel dommage que l'on ne se soit pas arrêté ; rouler avec lui aurait été plaisant, une circonstance de choix vient d'être ratée ; tant pis se dit-on, sûrement qu'on le retrouvera la semaine prochaine et on repart en l'oubliant.

La température printanière pour une fin de Janvier excite le groupe pour aller jusqu'a OBI roule et enroule fort, très fort.

Si suivre dans les roues ne pose pas trop de difficultés pour les cyclos qui sont abrités, pour les premiers c'est autre chose, mais en se relayant les cyclos reprennent leur souffle et enchaînent un après l'autre. Les deux lignes droites, et voilà déjà OBI, le groupe s'arrête sur le bas côté, les derniers rejoignent en peinant un peu, ils ont bien suivi.

Les uns sont encore essouflés, encore en train de récupérer que le Papy, le cycle solitaire arrive en trombe, essoufflé lui aussi. Monsieur Paul B., avec son accent bien de chez nous, et le visage souriant comme à l'accoutumé pour les copains, le maître à vélo nous explique qu'il a dû pédaler dur pour nous rattrapper, déçu que personne ne se soit arrêté ; mais il est heureux de nous retrouver.

Plus d'un, bien sûr, est surpris de voir qu' il a encore un sacré coup de pédale, et qu'il s'en sert rudement bien.
D'accord, si ce petit incident se reproduit, et je l'espère, le groupe s'arrêtera comme un seul vélo ; mais rouler avec le Club dès le départ prévient de ce genre de situation. J'ajoute que penser que ça roule fort au sein du Club tient de la galéjade quant on est Paul B.

Et surtout, Maître, l'individualisme est source d'ennuis. Alors, au plaisir de rouler ensemble.


Partagez cette page :




Envoyer cette page par e-mail



@




Randonnée

Collioure Cadaqués : Banyuls sur Mer - Collioure

Comme le bouquet final d'un feu d'artifice, ce Roses Collioure en randonnée pédestre se termine par une explosion des sensations. L'arrivée depuis la Tour de Madeloc avec le soleil, les couleurs, l'approche intimiste de Collioure, c'est un final en apothéose. Commencer cette randonnée par Collioure, aurait été comme commencer un repas par le dessert.


Collioure Cadaqués : Cerbère Banyuls sur Mer

Avant dernier jour de randonnée et arrivée sur Banyuls sur Mer après une traversée de vignobles, de cols et de sites rappelant l'histoire et les traditions locales.


Collioure Cadaqués : Llançà - Cerbère

Au 4ème jour de randonnée, c'est le passage de la frontière espagnole et l'arrivée sur Cerbère. De belles photos et des pages d'histoires se tournent au fil des paysages colorés.


Collioure Cadaqués - El Port de la Selva - Llançà par le sentier côtier.

Au troisième jour de randonnée entre Roses et Cadaqués, c'est la pluie qui s'invite et donne à la journée d'autres couleurs. Le littoral vers la Llançà a tout de même un intérêt et la destination de la journée rappelle des souvenirs.


Collioure Cadaqués randonnée jusqu'à El Port de la Selva

Au second jour de randonnée, Philippe quitte le port de Cadaqués. La journée sera riche en couleurs avec un paysage minéral et maritime de toute beauté. Découverte du phare du parc naturel de Cap de Creus et des étonnantes cabanes en pierre sèche.


Webzine loisirs : Récits de cyclisme, course à pied, raids, randonnée

Cyclisme et cyclotourisme

Grimpée du Ventoux

Grimper le Géant de Provence lorsqu'il est enneigé, un délice de Provence

Luberon et Sainte Victoire sous le vent

Un Tour du Luberon version Mistral.

Esprit Club es tu là ?

Observer un club de l'intérieur

Sur les traces de Michel Strogoff

Annonce de l'association Sur les chemins du monde pour la traversée de l'Europe de Brest à Vladivostok en vélo

De l'individualisme et de ses ennuis

Rouler seul ou bien rouler en club ?

Ces messieurs

Souvenirs à velo

Termes Nostalgiques

8 kilomètres de montée entre copains

Bilan de santé

Vélo et Triathlon font bon ménage

Paris Brest Paris ou la grande aventure

: 1.200 km en vélo, raconté par une cyclote

Récit de cyclocamping

Voyage en italie et qui aurait pu mal finir.

Course à pied

Participer à Marseille Cassis

Marseille Cassis : LE semi-marathon de provence

Paris versailles

le rallye pédestre de Septembre

Millau Marathon le récit

Millau : le 100 km est en vue, et comment !

40 km pour préparer Millau

Un marathon pour préparer une course

Le Millau du Coeur et des larmes

Millau, après la préparation, la course !

Raids et trails

La Fortiche

Fortiche : le trail