Corse de Serriera au golfe de Girolata

  1. Running >
  2. Articles sport >
  3. Publications Randonnee

logo corse

Cette onzième étape se déroule au coeur de la Corse. Les personnages y sont hauts en couleur, en harmonie avec les paysages, les produits locaux, et les terres corses.



Mardi 23 Septembre 2008

Ce matin le petit déjeuner est à 7h00. Les demi-baguettes sortent du four croustillantes et sont une gourmandise. Je propose d'emprunter le chemin qui relie Serriera et Partinello pour nous éviter 250 m. de dénivelé et surtout une bonne heure supplémentaire de maquis. Pris au pont de Vetricella à côté de la décharge, le chemin pénètre le maquis mais reste marqué. Si quelques fois le doute est possible, l'agencement des pierres confirme que ce n'est pas une sente de gibier.

Nous mettrons 1h10 pour rejoindre Partinello. A partir du village nous suivrons le Tra Mare e Monti qui chemine en balcon au dessus du Golfe de Porto.

Le Capo Rosso accroche les premiers rayons du soleil de la journée car le ciel est encore un peu nuageux. Un chien, genre gros pitbull, nous accompagne jusqu'à Curzu où une barrière ferme le chemin. Nous pensions le laisser derrière mais il saute l'obstacle. Nous le chassons avec des cailloux et il file vagabonder dans le village. Nous entamons l'ascension de la journée. En effet le sentier grimpe vers un petit col situé sous le Capu di Curzu à près de 700 m. d'altitude. Une bonne suée car le soleil commence à chauffer.


Bocca di San PetruMais quelle récompense ! La vue sur le Capo d'Osani et surtout sur le Golfe de Girolata est splendide. De plus le ciel est redevenu bleu et la lumière est belle.
Les pluies des derniers jours ont donné au maquis une belle teinte verte. Nous cheminerons sur la ligne d'arête jusqu'au col de la Croix (Bocca a Croce) et déjeunerons à 11h30 avant son passage.
En effet à partir du col, un grand parking donne accès au sentier qui mène à Girolata. C'est un sentier couru et déjeuner devant un défilé de promeneurs m'indispose. A 12h30, nous croisons la route et nous empruntons le sentier du facteur. Guy Ceccaldi fût célèbre car il livrait le courrier à pied et avec son âne à partir d'ici pour le village de Girolata.
Ce village, au départ de pêcheurs, n'est pas relié à la route. Le seul moyen d'y accéder est la randonnée pédestre ou le bateau.

Bocca di San PetruC'est un festival de vues, plus belles les unes que les autres. Le bleu du ciel et de la mer, le vert du maquis et le rose orangé des roches de Scandola sont une invitation permanente aux déclenchements.




Bocca di San PetruAprès 30 minutes de "cinémascope", je propose à mes compagnons de descendre sur la plage de Plage de Tuara. Quelques vaches sont sur les galets de la plage avec les baigneurs. La rencontre est insolite.

Le sentier reprend de l'altitude pour arriver à la bifurcation du trajet nord du Tra Mare e Monti, car le chemin du facteur et la crête du Capu di Curzu en sont une variante. Mais quelle variante ! Bien plus belle sûrement que le trajet dans le maquis et les quelques vues éloignées de la mer.

Bocca di San PetruL'arrivée sur Girolata laisse un sentiment mitigé entre "marchands du temple" et la beauté des lieux, le dilemme existe. La plage de Focaghia est bordée de baraques en bois où les touristes débarqués des navettes maritimes qui visitent Scandola font leurs emplettes et ... leurs besoins pendant l'heure ou les deux heures que dure l'arrêt.

Nous allons boire un coup au pied de la citadelle inaccessible puis nous montons en haut du village découvrir la vue du fortin de Girolata, sa tour génoise et l'aire de battage.



Bocca di San Petru

Girolata. Tour génoise.
Oeuvre de l'ingénieur architecte ligure Géronimo de Lavento, la construction de la tour à plan carré et de son enceinte dura de novembre 1551 à juin 1552. Elle fût réaménagée en 1610-1611.



A 15h30 le gite ouvre, nous prenons place. L'accueil est vraiment convivial, la gérante adore la randonnée et ce n'est pas feint. Nous prenons les trois couchages du bas et direction la douche. Nous farnientons face à la baie en regardant le va et vient des bateaux.

Joseph Teillet, le propriétaire du gite le Cormoran est né ici et y habite toujours. Ils n'étaient en 1999 que 9 habitants à l'année. C'est un des porte-paroles du "scandale" que cette arrivée de touristes génère : pollution, car il n'y a pas de station d'épuration et beaucoup vont aux toilettes durant l'escale. Sans parler des bateaux qui stationnent dans la baie, parfois 60 à 80. A raison de 5 à 6 occupants chacun ...

Alors lorsque l'UNESCO et les instances touristiques vantent le site, Joseph Teillet s'insurge contre l'absence de solutions envers les déchets. Il y a bien une déchèterie et un tri sélectif maintenant mais l'absence de traitement des effluents persiste. Pourtant le hameau est la "vache à lait" de la commune, et investir dans ce domaine permettrait d'être en corrélation avec l'image véhiculée.
En fin d'après midi, Joseph sort pêcher en mer avec son inséparable chien "Tébo"

Ce soir, au repas, c'est soupe de poissons. On frotte les croutons à l'ail, on pose de la rouille dessus et on verse la soupe. Puis se seront les poissons grillés, pêchés par le propriétaire, ( des grisets et des pagres communs rouges vifs, puis gris après cuisson). Viendra l'heure du fromage corse de chèvre, fidèle à sa réputation de "caractère".

Ce gite est bien tenu et sa gérante Colette, compagne de Joseph, y est très active et attentive. En effet, notre hôte se cantonne, devant ses clients, au jeu de rôle du pêcheur corse, figure locale et héraut du village me semble t-il.

La randonnée touche presque au but en arrivant ensuite sur Galéria

Philippe CHOPIN


Les étapes Corse
Ile de Corse1 - Grotelle Manganu
2 - Gite Castel du Verghio
3 - Refuge de Tighiettu
4 - Haut Asco
5 - Refuge de Carozzu
6 - Refuge de Bonifatu
7 - Gite de Tuarelli
8 - Refuge de Puscaghia
9 - Ota
10 - Serriera
11 - Golfe de Girolata
12 - Galéria
13 - Calvi





Article mis à jour par Philippe CHOPIN
le 18/11/2009
Hits 5.570

Catégorie : Publication Randonnee


Faites passer Imprimer

Voyez également nos récits de sport.

Réactions et Commentaires

Voir les 1 commentaires

Commenter cet article

Pseudo
Adresse e-mail
Titre du commentaire
Commentaire