Corse depuis Ota jusqu'à Serriera

  1. Running >
  2. Articles sport >
  3. Publications Randonnee

logo corse

La dixième étape en Corse de Philippe approche du Golfe de Porto et quitte un peu la montagne. Les paysages sont tout autre.



Lundi 22 Septembre 2008

A 7h20 nous allons déjeuner aux mêmes places que nous avons occupées hier soir. Des bons petits pains, un croissant et de la confiture directement puisée au pot. C'est très copieux et bon. Malheureusement il pleut à 7h30, aussi décidons nous d'attendre un peu.

L'étape ne fait que 5h30 ou 6h30 suivant les topos et nous pouvons reculer notre départ jusqu'à 10h00 si besoin. Nous descendons nous installer au bar pour patienter et lire les informations sur Corse Matin. Nos colocataires d'un soir arrivent pour boire un chocolat. Ils vont à Evisa et donc encore moins loin que nous. Nous démarrons à 9h00. La pluie avait cessé, mais au moment du départ quelques gouttes tombent. Tant pis, nous partons. Une dernière averse me vaudra de mettre puis d'enlever en cinq minutes le pantalon goretex (R). Le reste de la journée ira en s'améliorant.

Nous conservons les couvre-sacs car le maquis que nous traversons est humide. Mais nous devons monter à 900 m. d'altitude et la moiteur qui règne ce matin me fait enlever toute couche imperméable même respirante dès que possible. C'est vite, sinon, "une étuve".

Bocca di San PetruNous grimpons ainsi jusqu'au Bocca di San Petru. Les dernières vingt minutes se font en traversant une agréable forêt de pins, remplacée au sommet par une châtaigneraie au sol couvert de fougères.

Nous descendons quelques minutes par le versant septentrional et nous trouvons une plate-forme avec vue sur le village-étape pour déjeuner. La suite du parcours, comme d'ailleurs une grande partie de la matinée, sera sans intérêt si ce n'est quelques points de vue sur le Golfe de Porto avec les Calanches de Piana et au loin la réserve de Scandola.

SerrieraLes étapes de montagne offrent des paysages bien plus jolis et variés. Nous arrivons à Serriera par une longue piste. Il est 13h30 et nous cherchons notre gite.

Situé au bout du village, notre chambre réservée est désignée sur la porte d'entrée. Lessive, car le soleil est de temps en temps au rendez-vous et il y a un peu de vent. J'étends ma ficelle entre les gonds d'un vieux volet et un panneau amovible de travaux publics, face au soleil. Il y a bien un étendoir, mais il est à l'ombre. Notre chambre donne sur une petite terrasse équipée de chaises et d'une table basses. On farniente, j'écris.

Nicole très gentiment, apprenant que l'épicerie est ouverte, nous ramène canistrelli, chocolat et deux bières bien fraiches. Ça ressemble à des vacances ! Peu à peu le gite se remplit de randonneurs.

Felix que nous avions vu dans sa Mercedes taxi ce matin à Ota, raccompagne les enfants en minibus scolaire. Me reconnaissant à la terrasse, il me gratifie d'un salut de la main et de la voix. Le diner se prit dans la salle du bas du gite aménagée autour d'un ancien pressoir à olives en pierre et de la presse à scourtins. Charcuterie corse, paupiettes de veau et riz, et fruits frais (raisins et pommes du verger)

A suivre vers le Golfe de Girolata

Philippe CHOPIN


Les étapes Corse :

Ile de Corse1 - Grotelle Manganu
2 - Gite Castel du Verghio
3 - Refuge de Tighiettu
4 - Haut Asco
5 - Refuge de Carozzu
6 - Refuge de Bonifatu
7 - Gite de Tuarelli
8 - Refuge de Puscaghia
9 - Ota
10 - Serriera
11 - Golfe de Girolata
12 - Galéria
13 - Calvi


La technique :

- Matériel de randonnée en corse




Article mis à jour par Philippe CHOPIN
le 17/11/2009
Hits 2.808

Catégorie : Publication Randonnee


Faites passer Imprimer

Voyez également nos récits de sport.

Commenter cet article

Pseudo
Adresse e-mail
Titre du commentaire
Commentaire