Tour du Mont Blanc : Champex - le Peuty

  1. Running >
  2. Articles sport >
  3. Publications Randonnee

logo mont-blanc

Belle journée sur le TMB avec le spectacle du glacier du Trient et l'arrivée au refuge du Peuty



Dimanche 13 Septembre 2009

Ce matin l'altimètre n'a pas bougé et la météo a l'air engageante. Sans préparatif nous descendons déjeuner dès le lever. Je prends le pain sur le rebord de la fenêtre du restaurant comme prévu. Il est tout frais et croustillant. La salle du petit déjeuner est très bien équipée : cafetière, bouilloire, micro-ondes, réfrigérateur avec du lait, du jus d'orange, du beurre, quelques petits fromages, des pommes. La confiture est sur la table et les tasses et assiettes sont installées. Les tartines sont délicieuses. J'en prendrai une dizaine de tranches et aurai ce matin mon 1/2 litre de chocolat. Vive le libre service.



Bisse de Champex
Nous partons un peu avant 8h00, traversons la fin du village et retrouvons le sentier sous le télésiège des Grands Plans. Le chemin longe le bisse de Champex. Les myrtilles abondent sur la rive opposée. Grosses, juteuses, nous enjambons parfois le canal pour en manger. Cette mise en jambe est agréable et à l'aplomb des cascatelles nous quittons les manches longues.


ArpetteA 8h35 nous sommes au Relais d'Arpette. Une vaste prairie ascendante s'avance dans le val. Un chemin empierré la traverse. A la limite de la forêt, empêché d'y pénétrer par une clôture électrique, un troupeau de vaches stationne. Beaucoup sont des hérens. Peu farouches, leur langue râpeuse nous lèchent facilement les mains. Les colliers, leurs ferrures et les sonnettes (cloches en acier) sont splendides. Certaines ont des cloches où est gravée la récompense d'un combat passé.

Nous quittons la prairie pour le mélezin. Les rochers deviennent de plus en plus présents. ce sera notre lot jusqu'au sommet. Seule la végétation variera : framboises et épilobes dans les parties basses, puis ce sera airelles et raisin d'ours pour se retrouver dans un monde quasiment minéral vers le sommet.



Fenêtre d'ArpetteA partir de 2.400 m, la montée bien balisée se fera de bloc en bloc. Il y a du monde car nous avons rattrapé plusieurs groupes et sur les 300 derniers mètres de dénivelé, nous sommes bien une vingtaine de randonneurs. Le soleil est au rendez vous et il ne fait pas très frais au col de la Fenêtre d'Arpette 2665 m.
Sur l'autre versant la vue sur le glacier du Trient est grandiose. 11h45 photo rituelle devant le panneau du col.



Glacier du Trient
La descente est un peu plus difficile le premier quart d'heure, mais le sentier devient bien moins pentu que sur le versant oriental. La vue sur les séracs est splendide et le torrent, en bruit de fond, dénonce un débit important des eaux de fonte. A midi nous trouvons un beau rocher plat ... une dalle pour casser la croûte !
Face au glacier nous déjeunons. Le repas est arrivé pour quelques marmottes en contrebas qui se dorent aux derniers rayons de l'été.


Vallée du Trient
Nous reprenons nos sacs vers 12h45 et poursuivons notre désescalade. Les premiers arbres apparaissent, d'abord pins cembros puis rapidement mélèzes. Nous croisons les ruines de l'Alpage de Vésevey. Il ne reste plus qu'une partie des murs et le site est envahi d'oseille sauvage signant un lieu de station des troupeaux.



Histoire
Le bisse de Trient fut crée en 1895. il est long de 4 km et alimente les prés et les cultures de la Combe de Martigny. Délaissé un moment, il fut remis en état en 1986


Bisse du Trient
Nous arrivons près de la prise du bisse. De nombreux promeneurs sont là ce dimanche pour admirer de loin le glacier, pique-niquer le long du torrent ou boire un verre à la buvette. Le canal de prise et son écluse sont juste à l'aplomb de celle-ci. Un pont traverse le torrent donnant la possibilité de descendre à Trient par la route.

Nous optons bien sûr pour suivre le bisse.
Très agréable, le chemin est presque horizontal et le bruit de l'eau apaisant. Lorsque cela le nécessite, le canal est fait de caissons de bois dont les planches sont jointes et où chaque caisson supérieur rentre dans le caisson qui le suit. Le sentier est un belvédère sur la vallée laissant entrevoir, entre les arbres, les vaches à la pâture.

Nous quittons le bisse peu après qu'une dérivation le laisse à sec. Un petit wagonnet posé sur quelques mètres de rail est là pour rappeler que le commerce de la glace à destination des grandes villes fut longtemps pratiqué
Arrivés à Trient vers 15h00 nous trinquons au café du village à cette belle journée. Il ne nous reste plus qu'à remonter la vallée vers le Peuty pour découvrir notre gîte.

Rustique, celui ci est une grange. Le fenil est aménagé en dortoir à l'étage et l'étable, au rez de chaussée, est affectée aux sanitaires et à la cuisine. Je fais un peu de lessive mais suis trop optimiste quant à un séchage rapide. Le linge finira de sécher cette nuit sous la couverture.
Nicole fait l'aller retour au village et revient avec tomates, brugnons, oeufs pour faire à la coque, pain, soupe et fromage.

Nous chauffons l'eau pour les oeufs, lorsque arrive le propriétaire arrive pour encaisser les 10 euros de la nuitée.
il nous offre une bouteille de vin blanc, genre Fendant suisse, toujours un peu âpre et pétillant. Les coquetiers sont découpés dans la boite d'oeufs et nous dinerons après un petit apéro au saucisson de cerf. Les autres résidants sont descendus diner au village. La nuit sera plutôt entrecoupée car le plancher et les montants des bas flancs grincent dès que quelqu'un marche ou bouge un peu fort.

Philippe Chopin




Les étapes Tour du Mont Blanc :

TMB1 - Nid d'Aigle vers les Contamines Montjoie
2 - Refuge de la Croix du Bonhomme
3 - Refuge Elisabetta Soldini
4 - Refuge Maison Vieille
5 - Refuge Bertone
6 - Refuge Bonatti
7 - La Léchère à Ferret
8 - Champex
9 - Le Peuty
10 - Gîte du Moulin à Montroc
11 - Vallorcine
12 - Chalet du Lac Blanc
13 - les Houches
14 - le Fayet





Article mis à jour par Philippe Chopin
le 10/06/2010
Hits 5.009

Catégorie : Publication Randonnee


Faites passer Imprimer

Voyez également nos récits de sport.

Commenter cet article

Pseudo
Adresse e-mail
Titre du commentaire
Commentaire